Déclarations d’intérêts : le député UMP Jacques Myard écrit "A bas l’Inquisition" dans la rubrique "observations"

Publié à 12h35, le 24 juillet 2014 , Modifié à 12h37, le 24 juillet 2014

Déclarations d’intérêts : le député UMP Jacques Myard écrit "A bas l’Inquisition" dans la rubrique "observations"
Jacques Myard. © Maxppp.

PROVOC’ - Il n’est pas content. Et l'écrit. Éternelle grande gueule de la salle des Quatre colonnes à l’Assemblée nationale, le truculent député de l’aile droite de l’UMP Jacques Myard n’a pas apprécié de devoir dévoiler sa déclaration d’intérêts, publiée ce jeudi 24 juillet par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique comme pour l'ensemble des parlementaires. Conséquence directe de la loi Transparence votée par le gouvernement Ayrault.

L’élu UMP, député-maire de Maisons-Laffitte, n’a pas grand chose à déclarer. Aucune activité dans le secteur privé. Mais il s’est exprimé via la dernière rubrique de la déclaration, celle des "observations". Il y écrit, avec malice et provocation :

Néant. A BAS l’Inquisition !

Déjà remonté contre cette loi lors des débats parlementaires, Jacques Myard avait repris à son compte une idée alors avancée par Jean-Luc Mélenchon sur la publication du patrimoine des patrons de presse. Une requête également prononcée ce 24 juillet par un autre contempteur de la loi sur la transparence, Henri Guaino.

Du rab sur le Lab

PlusPlus