Doubs : pour Sophie Montel et Marine Le Pen, "le grand vainqueur, c'est le FN"

Publié à 20h41, le 08 février 2015 , Modifié à 23h10, le 08 février 2015

Doubs : pour Sophie Montel et Marine Le Pen, "le grand vainqueur, c'est le FN"
Sophie Montel et Marine Le Pen © SEBASTIEN BOZON / AFP

"ON A GAGNÉ" - Certes, elle reconnaît sa défaite. Mais elle estime que son parti sort en réalité "vainqueur" de l'élection législative partielle dans la 4e circonscription du Doubs, au terme de laquelle le socialiste Frédéric Barbier a été élu d'une courte tête, dimanche 8 février. Au cours de son discours après l'annonce des résultats, la frontiste Sophie Montel a déclaré :

Le grand vainqueur ce soir, c'est évidemment le Front national avec 49,1% des voix [les scores définitifs, prononcés après ce discours, lui donnent en réalité 48,57%, ndlr]. C'est un score au rabais pour le PS. Maintenant, c'est le FN contre le système, contre la caste. Les résultats sont extrêmement serrés et je donne rendez-vous en 2017 aux électeurs de la 4e circonscription. Il nous reste deux ans pour gagner le petit point qui nous manque.



[...] Le Parti socialiste n'a vraiment pas à fanfaronner.

Un "score extraordinaire" obtenu malgré le soutien au candidat PS de "tout la caste, de tout le système socialiste, UMP, Verts, UDI, Front de Gauche", s'est-elle félicitée. Interrogée quelques minutes plus tard sur BFMTV, elle a encore affirmé :

Les résultats ce soir, ça se joue à pas grand chose, à peine quelque 500 voix d'écart. [...] C'est une voie royale pour 2017. Il nous reste deux ans et demi pour convaincre les électeurs, pour gagner 1%. 1%.

Sur iTÉLÉ, elle a ajouté :

Ce soir, nous entrons dans une nouvelle ère, à savoir la fin du tripartisme, une bipolarisation de la politique française avec d'un côté le Front national (...), de l'autre côté le reste, incarné par l'UMPS, les centristes, les verts qui se montrent à l'évidence incapables de gagner seuls.

Florian Philippot et Marine Le Pen partagent cette analyse. Interrogé sur BFMTV, le vice-président du FN a tenu à "féliciter Sophie Montel pour cet excellent résultat". Il a dit :

Nous étions challenger depuis le départ, nous l'avions dit. C'est une circonscrptioin d'un sortant socialiste. Sophie Montel gagne 25 points par rapport au second tour de 2012, quand le PS n'en gagne que 2. Et en nombre de voix, nous gagnons 2.600 voix par rapport au second tour de 2012 alors que le PS perd 6.000 voix. Donc on voit bien que la dynamique est clairement de notre côté.

Auprès de l'AFP, la présidente du parti frontiste a également considéré que "c'est le FN qui est le grand vainqueur de l'élection" :

Je pense que le PS a gagné d'un cheveu, mais c'est le FN qui est le grand vainqueur de l'élection. Cette élection nous apporte beaucoup d'enseignements très prometteurs pour l'avenir.

Même satisfaction du côté du secrétaire général du parti, Nicolas Bay :

Frédéric Barbier lui-même a joué la modestie pour son discours de victoire, quelques minutes après 20 heures :

Je ne me réjouis pas, je ne pavoise pas, car nous n'échapperons pas à une analyse plus sérieuse et plus rigoureuse. [...] L'ascension du FN vers le pouvoir doit être prise très au sérieux.

[Edit 22h40]

Réaction sensiblement différente de Marion Maréchal - Le Pen, qui estime sur Twitter qu'il s'agit d'une "défaite qui annonce bien des victoires". Mais auparavant, la députée du Vaucluse avait posté cet autre message, un poil plus surprenant :

Du rab sur le Lab

PlusPlus