Et là, Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit interprètent, ensemble, l’hymne européen

Publié à 15h35, le 23 mai 2014 , Modifié à 15h52, le 23 mai 2014

Et là, Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit interprètent, ensemble, l’hymne européen
Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit © MaxPPP

THIS IS THE VOICE - Ce n’était pas un meeting comme les autres. Définitivement. Jeudi 22 mai, à trois jours du scrutin des européennes, les Verts ont organisé le "procès" de Daniel Cohn-Bendit, accusé de "vendre le rêve européen".

Le futur ex-député européen a retrouvé, à cette occasion, Cécile Duflot, ancienne ministre du Logement que Dany Cohn-Bendit avait accusée, il y quelques semaines, d’avoir "pris en otage EELV". Mais l’heure étant à la fête – et la musique adoucissant les mœurs – les deux écolos ont partagé la scène le temps d’un duo. D’une même voix, ils ont chanté l’hymne européen, l’Ode à la joie de Beethoven.

Un passage à écouter ci-dessous :



L’hymne de l’Union européenne n’a pas de parole, multilinguisme européen oblige. Le poème L’Ode à la joie, de l’Allemand Friedrich von Schiller, en revanche, en a. Si vous souhaitez vous joindre à ce "karaoké d’estrade" et chanter avec Duflot et Cohn-Bendit, les paroles sont disponibles ci-dessous :

"

Freude, schöner Götterfunken


Tochter aus Elysium,


Wir betreten feuertrunken,


Himmlische, dein Heiligtum !


Deine Zauber binden wieder


Was die Mode streng geteilt;


Alle Menschen werden Brüder,


Wo dein sanfter Flügel weilt.

"

Et pour la traduction, c'est ici : 

"

Joie, belle étincelle divine,


Fille de l'assemblée des dieux,


Nous pénétrons, ivres de feu,


Céleste, ton royaume !


Tes magies renouent


Ce que les coutumes avec rigueur divisent ;


Tous les humains deviennent frères,


Là où ta douce aile s'étend.

"

Les relations entre Daniel Cohn-Bendit et Cécile Duflot ont été *un peu* tendues ces dernières années. En juin 2012, le premier avait taxée la seconde de "chef de clan". "Aujourd'hui, nous incarnons souvent l'insoutenable légèreté de l'arrivisme. […] Chef de clan, elle impose l'intérêt de ses pairs comme l'intérêt commun", avait-il dit dans Libération

Du rab sur le Lab

PlusPlus