François Hollande voulait placer Jean-Marc Ayrault plutôt que Lionel Jospin au Conseil constitutionnel

Publié à 20h16, le 16 décembre 2014 , Modifié à 20h16, le 16 décembre 2014

François Hollande voulait placer Jean-Marc Ayrault plutôt que Lionel Jospin au Conseil constitutionnel
Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée nationale © Reuters / Charles Platiau

REFUS – Le 9 décembre dernier, on apprenait que Lionel Jospin allait remplacer le regretté Jacques Barrot au Conseil constitutionnel, sur proposition de Claude Bartolone. C'était un peu surprenant, l'ancien Premier ministre ayant fait savoir, en 2012, que siéger parmi les Sages ne l'enchantait pas vraiment.

On apprend aujourd'hui par L'Opinion que Lionel Jospin n'est qu'un second choix. Selon le quotidien, François Hollande a d'abord proposé le siège laissé vacant à… Jean-Marc Ayrault. Une offre que l'ancien Premier ministre a donc gentiment déclinée. La raison ? C'est un proche du député PS Loire-Atlantique qui la donne à L'Opinion :

"

Il veut rester dans la politique active.

"

Sous-entendu : siéger parmi les Sages est peut-être valorisant, le Conseil constitutionnel n'en demeure pas moins un placard. Jean-Marc Ayrault a donc préféré rester à l'Assemblée.  

Le siège a finalement été proposé à Lionel Jospin qui a accepté, lui. Selon Claude Bartolone, cité par Le Monde, l'ancien Premier ministre s'est dit "intéressé et heureux" à l'idée d'entrer au Conseil constitutionnel.

À LIRE AUSSI SUR LE LAB >> Document Lab : ce que Lionel Jospin, futur sage constitutionnel, va dire mercredi aux députés

Du rab sur le Lab

PlusPlus