Gérald Darmanin veut convaincre Xavier Bertrand d’être candidat aux régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Publié à 13h05, le 03 janvier 2015 , Modifié à 13h05, le 03 janvier 2015

Gérald Darmanin veut convaincre Xavier Bertrand d’être candidat aux régionales dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie
Gérald Darmanin. © PHILIPPE HUGUEN / AFP

2015 commence à peine que de nombreux regards sont déjà tournés vers les élections régionales de la fin d’année. Et particulièrement dans la nouvelle région Nord-Pas-de-Calais-Picardie dans laquelle Marine Le Pen pourrait se porter candidate pour le FN. C’est le cas à gauche où des proches de Manuel Valls ont fait le cadeau empoisonné de demander à Martine Aubry de monter au front contre la présidente du FN.

Mais c’est aussi le cas à droite. Plusieurs noms de candidats sont avancés pour l’UMP : Marc-Philippe Daubresse, Gérald Darmanin ou encore Xavier Bertrand. Mais le jeune député-maire de Tourcoing, ex porte-parole de campagne de Nicolas Sarkozy pour la présidence de l’UMP, soutient pour ce scrutin son mentor Xavier Bertrand.

S’il a assuré le 26 décembre que Xavier Bertrand allait réfléchir à une éventuelle candidature, Gérald Darmanin pousse en ce sens. En tout cas, il ne veut pas de Marc-Philippe Daubresse, avec qui il a eu des échanges assez violents par médias interposés.

Invité d’Europe 1 ce samedi 3 janvier, le député UMP qui monte a ainsi lancé :

J’aime beaucoup Marc-Philippe Daubresse. Je crois qu’entre nous il n’incarne pas le renouveau absolu dans la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. Je pense que le meilleur candidat c’est Xavier Bertrand.

Et d’insister :

Le meilleur candidat, c’est le meilleur qui peut gagner. Le meilleur qui peut gagner c’est Xavier Bertrand. J’espère le convaincre de pouvoir être candidat à cette élection régionale très importante.

Mais si l’ancien ministre du Travail de Nicolas Sarkozy, d’ores et déjà candidat déclaré à la primaire UMP pour la présidentielle de 2017, n’y va pas, Gérald Darmanin n’exclut rien pour sa propre personne. Pourrait-il être donc lui-même tête de liste de l’UMP dans cette région que le FN pourrait emporter ? "Nous verrons bien", répond-il avant de souligner, "qu’aujourd’hui", il "souhaite" que ce soit le rôle de Xavier Bertrand. Mais vérité de janvier ne veut pas dire vérité de décembre.

Du rab sur le Lab

PlusPlus