Gérard Longuet estime que le comité des ex-Premiers ministres donnerait une image "sépia" de l'UMP

Publié à 17h55, le 01 décembre 2014 , Modifié à 18h38, le 01 décembre 2014

Gérard Longuet estime que le comité des ex-Premiers ministres donnerait une image "sépia" de l'UMP
© REUTERS/Sebastien Pirlet

#OLD- La première idée de Nicolas Sarkozy ne serait pas bonne. Le nouveau président de l'UMP entend créer un comité des ex-locataires de Matignon et cela ne fait pas l'unanimité loin de là. A la table de son comité des ex-Premiers ministres, il n'a pour le moment que Dominique de Villepin, son ex ... ennemi juré. Jean-Pierre Raffarin est dubitatif. Alain Juppé attend pour donner sa réponse et François Fillon n'en veut pas. 

Le sénateur Gérard Longuet estime pour sa part que cette idée n'est pas bonne, elle donnerait une image "sépia" du parti. Interrogé par publicsenat.fr, l'ex-ministre de la Défense, explique ses réticences :

"

Avoir un comité d’anciens Premiers ministres alors que certains sont candidats à la présidence de la République et que d’autres on laissé un souvenir mitigé, ça donnerait une image un peu jaunie de l’UMP, un peu sépia.

"

Gérard Longuet, proche de François Fillon, y voit cependant un intérêt pour l'ex-président de la République.

"Institutionnellement, ce n’est pas la bonne formule. Et d’ailleurs, aucun de ceux-là ne se sent ancien combattant et tous pensent à l’avenir", dit-il. 

Il ajoute :

"

 Il y avait peut-être un peu de malice de la part de Nicolas Sarkozy de les réunir en leur rappelant qu’ils sont très dignes et qu’on les respecte car ce sont d’anciens combattants.

"

Pour lui, un retour aux statuts de sa formation politique s'impose. "Nicolas Sarkozy affirme que les décisions seront prises par les adhérents. Ces noms glorieux n’ont fait l’objet d’aucun vote. Le bureau politique, lui, est élu."

Pour les ex-Premiers ministres, il a également pensé à tout. 

"

 Rien ne lui interdit d’inviter à dîner les anciens Premiers ministres.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus