Hervé Morin : "Nathalie Kosciusko-Morizet est vraiment mal placée" pour critiquer la nomination d’Harlem Désir

Publié à 20h34, le 10 avril 2014 , Modifié à 20h36, le 10 avril 2014

Hervé Morin : "Nathalie Kosciusko-Morizet est vraiment mal placée" pour critiquer la nomination d’Harlem Désir
Hervé Morin (Captures d'écran BFMTV)

La nomination d’Harlem Désir au gouvernement, façon exfiltration du Parti socialiste, scandalise à droite comme à gauche. Mais pas au centre, tout du moins pas en ce qui concerne Hervé Morin. Invité de BFMTV jeudi 10 avril, l’ancien ministre de la Défense a fustigé l’attitude de Nathalie Kosciusko-Morizet sur le sujet :




"

Nathalie Kosciusko-Morizet est vraiment mal placée pour parler de ça parce qu’elle est devenue députée en remplaçant Pierre-André Wiltzer que Jacques Chirac avait nommé au gouvernement pour lui permettre de devenir parlementaire. Donc, s’il y en a une qui ne devrait pas donner de leçon sur le sujet, c’est bien elle.

"

Hervé Morin va même jusqu'à parler de vielles pratiques dont NKM "a été l’expression la plus directe" :

"

Très Franchement combien de fois on a exfiltré quelqu’un d’une responsabilité en le nommant au gouvernement ? […] Elle en a été l’expression la plus directe.

"

Jeudi 10 avril, sur France 2, Nathalie Kosciusko-Morizet a considéré que la nomination d’Harlem Désir comme secrétaire d’État aux Affaires européennes était "une offense faite à l’Europe". Remontée, l’ancienne candidate à la mairie de Paris s'est demandée :

"

Quel message envoie-t-on aux autres Européens, aux Français à deux mois des élections européennes ?

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus