Incompréhensible, insultant, irresponsable ... la charge de François Baroin contre Laurent Wauquiez sur l'Europe

Publié à 11h01, le 29 avril 2014 , Modifié à 11h05, le 29 avril 2014

Incompréhensible, insultant, irresponsable ... la charge de François Baroin contre Laurent Wauquiez sur l'Europe
François Baroin sur BFMTV le 29 avril 2014. © image BFMTV

Incompréhensible, insultant, irresponsable ... tels sont les termes utilisés par François Baroin ce 29 avril sur BFMTV pour qualifier les propositions de Laurent Wauquiez en matière européenne. L'ancien ministre des Affaires européennes se démarque à l'UMP depuis plusieurs semaines en souhaitant "tout faire exploser" en Europe, revenir à une Europe des six plus protectionniste et sortir de l'espace Schengen.

Impensable pour François Baroin qui, sur la ligne de François Fillon, critique cette prise de position et explique que l'UMP ne peut pas être "un Prisunic où tout le monde va trouver des raisons de venir, d'acheter et de faire ses courses". L'ex-ministre du Budget souligne par ailleurs le paradoxe de son ancien collègue du gouvernement :

C’est pas sérieux ! Nous avons été au gouvernement, il était ministre des affaires européennes, c’est pas sérieux ! L’Europe des six c’est la CECA, c’est la communauté économique du charbon et de l’acier, c’est 60 ans en arrière, ce n’est pas responsable ! Et c’est d’ailleurs insultant pour nos partenaires européens. Ce qu’il a dit était insultant pour le Luxembourg [que Laurent Wauquiez veut exclure de l'Europe des six, ndlr], ce qu’il a dit est incompréhensible pour les Allemands.
Ce que certains de nos amis disent est incompréhensible par rapport à la cohérence de notre action sous la présidence française de Nicolas Sarkozy.

Lui estime que la ligne de l'UMP est claire et majoritaire : "nous sommes un parti européen, pas eurobéats mais européens".

François Baroin réaffirme ce mardi que, selon lui, Nicolas Sarkozy devrait prendre la parole en vue des élections européennes, pour mettre de l'ordre dans les prises de position divergentes de l'UMP de "trois, quatre, cinq ministres qui disent tout et son contraire sur le même sujet alors que nous avons appartenu au même gouvernement".


BONUS TRACK

S'exprimant toujours à propos des européennes, François Baroin en profite pour rappeler ce qu'il considère comme une anormale mise sur écoutes de l'ancien président de la République :

Je ne suis pas favorisé d’information, je ne l’ai pas eu au téléphone. Il se trouve qu’on se parle un peu moins tous les uns les autres au téléphone avec Nicolas Sarkozy pour les raisons que vous savez ... il y a trop d’écoutes.
Donc il faut le voir, il n’est pas toujours disponible, il est en voyage.

Nicolas Sarkozy a été placé sur écoutes dans le cadre de l'ouverture d'une information judiciaire pour "corruption" sur un éventuel soutien financier de la Libye à la campagne présidentielle de 2007.

Du rab sur le Lab

PlusPlus