Jean-Christophe Cambadélis dénonce les propos de Florian Philippot sur la reprise du Club Med par un conglomérat Chinois

Publié à 16h21, le 03 janvier 2015 , Modifié à 16h26, le 03 janvier 2015

Jean-Christophe Cambadélis dénonce les propos de Florian Philippot sur la reprise du Club Med par un conglomérat Chinois
Jean-Christophe Cambadélis © MARTIN BUREAU / AFP

Le Club Med va passer sous pavillon chinois, a-t-on appris ce samedi 3 janvier. Un rachat qui a fait réagir avec véhémence Florian Philippot. Le numéro 2 du FN a usé d’un bon mot pour dénoncer ce changement de capital. Pour ce proche de Marine Le Pen, le Club Med va devenir "le Club Mer de Chine". Il ajoute, dans un communiqué :

Au terme de l'une des batailles boursières les plus longues de l'histoire, Club Med, entreprise française par l'histoire et par l'esprit, va donc basculer dans des mains chinoises, avec la bénédiction de la direction et dans l'indifférence totale du gouvernement français.

Des propos qui ont visiblement irrité le premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis. Dans un communiqué, le patron du parti de la rue de Solférino "dénonce les propos de Florian Philippot concernant l'avenir du Club Méditerranée". Et le député PS de Paris de poursuivre, accusant implicitement l’eurodéputé FN d’avoir tenu des propos racistes :

Pour poursuivre son développement, la direction du Club Méditerranée a choisi le concours d'investisseurs internationaux. Les commentaires alarmistes et racistes ne sont pas d'actualité.

Sur ce sujet, l’ancien Premier ministre UMP et grand connaisseur de la Chine, Jean-Pierre Raffarin, a apporté son jugement, plus proche de celui du Parti socialiste que de celui du Front national. Pour le sénateur de la Vienne, ce rachat du Club Med par un conglomérat chinois "peut être bon" pour l’entreprise mais "aussi pour tout notre tourisme".

Du rab sur le Lab

PlusPlus