Jean-Christophe Lagarde succède à Jean-Louis Borloo à la tête de l'UDI

Publié à 20h37, le 13 novembre 2014 , Modifié à 21h35, le 13 novembre 2014

Jean-Christophe Lagarde succède à Jean-Louis Borloo à la tête de l'UDI
Jean-Christophe Lagarde, nouveau président de l'UDI © IP3 PRESS/MAXPPP/Vincent Isore

#UDIRACE - Jean-Christophe Lagarde est le nouveau président de l'UDI. Les résultats de l'élection interne au parti centriste ont été proclamés jeudi 13 novembre en début de soirée.

Le député-maire de Drancy a recueilli 53,49% des voix des quelque 28.000 adhérents à jour de cotisation, contre 46,51% pour Hervé Morin, finaliste malheureux de ce scrutin.

Au premier tour, Jean-Christophe Lagarde avait déjà devancé l'ancien ministre de la défense. Le congrès du mouvement, qui se réunit samedi à Paris, doit entériner l'élection de son nouveau président. 

La campagne interne au parti précédemment présidé par Jean-Louis Borloo a donc pris fin ce jeudi, après avoir été marquée par des accusations de "clientélisme" de la part du camp d'Hervé Morin, mais aussi des dysfonctionnements du matériel de vote.

Dans un communiqué de presse, Hervé Morin a indiqué "prendre acte du résultat", ajoutant immédiatement que "les manœuvres décrites par la presse ont altéré la sincérité du processus électoral". Son communiqué commence d'ailleurs par une phrase laissant clairement entendre ses doutes quant à la nature du résultat et aux 1.300 voix d'écart entre les deux candidats :

"

Compte tenu du faible écart de voix et du contexte si particulier, je laisse à chacun le soin de tirer les conclusions qu’il entend.

"

D'autres responsables du parti ont rapidement salué l'élection de leur nouveau président, à l'instar du chef de file des députés UDI, Philippe Vigier :

"

Je tiens à lui adresser toutes mes félicitations et tous mes vœux de réussite. [...] Il appartient désormais au nouveau Président de rassembler toute la famille UDI.

"

Ou encore le vice-président de l'UDI Jean Arthuis, le député et ancien ministre André Santini, le sénateur Yves Pozzo di Borgo, l'ancien député et ministre François Sauvadet ou le député Dominique Paillé :

Et même l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy Nathalie Kosciusko-Morizet :

Du rab sur le Lab

PlusPlus