Jean-Marie Le Pen critique le positionnement de Marine Le Pen à propos du mariage homosexuel

Publié à 18h02, le 13 octobre 2014 , Modifié à 06h54, le 14 octobre 2014

Jean-Marie Le Pen critique le positionnement de Marine Le Pen à propos du mariage homosexuel
Jean-Marie Le Pen © Capture d'écran "Adieu Le Pen"

Ils étaient bien là, les élus du Front national opposés au mariage pour tous, battant le pavé lors des manifestations aux côtés des autres adversaires de la loi Taubira. Mais Marine Le Pen, elle, n'était pas là. Jamais. "En tant que présidente de parti politique, je n'ai pas ma place dans cette manifestation", s'est-elle une nouvelle fois justifiée dimanche 5 octobre sur France Inter.

Par cette absence, Marine Le Pen entendait contenter tout le monde dans son parti, ceux qui refusent que deux personnes du même sexe puissent se marier comme ceux qui ne s'y opposent pas.

Cet équilibre, Jean-Marie Le Pen ne le comprend pas. Dans le documentaire de Serge Moati Adieu Le Pen, diffusé mardi 14 octobre sur France 2 à 22h40, le président d'honneur du FN critique le choix de Marine Le Pen. Il explique :

Moi je ne l'aurais pas fait. Si elle avait tout de suite donné le feu vert elle aurait été la reine de la journée, la première. Elle aurait été la reine. Je lui ai dit 'ton raisonnement est trop subtil'. En politique, quand il s'agit de grandes masses, il faut faire des choses claires, simples. Le deuxième degré, les gens ne comprennent pas. Voilà. Il y a un proverbe très grossier qui dit 'pine qui bande n'a pas de conscience'. Quand il y a des courants de masses comme ça, il ne faut pas, je crois, nuancer sa pensée.

Un extrait à retrouver en vidéo ci-dessous :



Mais Jean-Marie Le Pen prend quand même soin de préciser que sa présidente de fille reste la seule décisionnaire. "Une fois donné mon avis, je suis avec discipline la décision qui est prise", précise l'eurodéputé.  Il ajoute :

C'est Marine le président. Voilà. À un moment donné, l'unité du commandement, c'est elle.

Plusieurs élus FN ont participé à la dernière "Manif pour tous", dimanche 5 octobre. Parmi eux, le compagnon de Marine Le Pen et vice-président du parti Louis Aliot et sa nièce, députée du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen.

La présidente du Front national a plusieurs fois expliqué qu'elle abrogerait le mariage pour tous si le Front national arrive au pouvoir. "Nous voulons remplacer le mariage homosexuel par un pacs amélioré", a-t-elle encore annoncé dimanche 5 octobre sur France Inter.



A lire également sur le Lab :

> Quand Jean-Marie Le Pen conseillait à sa fille d'aller chez un orthophoniste, dans le documentaire de Serge Moati

Du rab sur le Lab

PlusPlus