Quand Jean-Marie Le Pen suggérait à Marine Le Pen d'aller chez l'orthophoniste

Publié à 06h49, le 14 octobre 2014 , Modifié à 07h30, le 14 octobre 2014

Quand Jean-Marie Le Pen suggérait à Marine Le Pen d'aller chez l'orthophoniste
Marine et Jean-Marie Le Pen dans le documentaire de Serge Moati, "Adieu Le Pen"

AR-TI-CU-LE - C'est une scène issue du documentaire de Serge Moati Adieu Le Pen, diffusé ce mardi 14 octobre sur France 2 à 22h40. Nous sommes en septembre 2011, quelques mois à peine après que Jean-Marie Le Pen a passé le flambeau - ou plutôt la flamme - du Front national à Marine Le Pen.

La nouvelle cheffe du FN retrouve le président d'honneur du parti après son discours aux universités d'été, à Nice. Et ce dernier, qui a créé et dirigé le FN pendant un peu moins de 40 ans ne peut s'empêcher de distiller ses conseils d'orateur à sa successeure. Notamment en ce qui concerne sa façon de parler durant ses discours. Il dit :

"

Tu as bien détaché tes grands axes, mais je pense que tu as besoin d'une chose, c'est prendre des cours d'orthophonie parce que tu chutes un peu sur 'les finales' des phrases faute de souffle. Il faut que tu dises ça à un professionnel.

"

Une suggestion que Marine Le Pen entend bien. "Non mais tu as raison", répond-elle tout en se levant de sa chaise.

Une séquence à retrouver en vidéo ci-dessous :



Le tribun frontiste en profite également pour conseiller sa fille:

"

-    Jean-Marie Le Pen : Il faut aussi chérie piloter les personnalités



-    Marine Le Pen : Ah bah là ça allait encore…



-    Jean-Marie Le Pen : Ce qu'il faudrait c'est que tu t'équipes d'une jolie jeune fille à s'occuper de ces trucs-là.



-    Marine Le Pen : Ça, ça a encore été pas trop mal géré…



-    Jean-Marie Le Pen : Faut être pro quoi. Tu es à un stade où il faut une organisation professionnelle.

"

Nouvelle présidente du Front national, Marine Le Pen lançait son entreprise de dédiabolisation du parti et les recommandations paternelles étaient données à quelques mois de l'élection présidentielle. Ce qui n'est pas un hasard. L'une prenait les rênes du parti, l'autre avait *un peu* de mal à les lâcher.

A lire également sur le Lab :

>> Jean-Marie Le Pen critique le positionnement de sa fille sur le mariage gay, dans le documentaire de Serge Moati

Du rab sur le Lab

PlusPlus