Jean-Marie Le Pen et la "fournée" d'artistes: SOS Racisme annonce le dépôt d'une plainte dans les prochains jours

Publié à 11h16, le 08 juin 2014 , Modifié à 12h20, le 08 juin 2014

Jean-Marie Le Pen et la "fournée" d'artistes: SOS Racisme annonce le dépôt d'une plainte dans les prochains jours
Jean-Marie Le Pen, le 15 mai 2014. (Delphine Goldsztejn/MaxPPP)

"On fera une fournée la prochaine fois." Dans son "Journal de bord n°366", publié vendredi 6 juin et supprimé depuis, Jean-Marie Le Pen a répondu en ces termes aux artistes qui critiquent le Front national ou Marine Le Pen depuis la victoire du parti aux élections européennes, fin mai dernier.

Dans cette vidéo diffusée sur le site internet du FN, Jean-Marie Le Pen s'en prend à Guy Bedos, Madonna et Yannick Noah, puis son interlocutrice évoque le chanteur Patrick Bruel, qui est juif. C'est à ce moment que Jean-Marie Le Pen parle de fournée.

Voir la séquence ci-dessous :

 

Aux yeux de l'association SOS Racisme, "c'est au-delà du dérapage", assure un porte-parole contacté par Le Lab. L'association a annoncé dimanche le dépôt d'une plainte "dans les prochains jours" contre Jean-Marie Le Pen, plusieurs fois condamné pour incitation à la haine raciale ou contestation de crimes contre l'humanité.

Au Lab, le porte-parole de l'association explique :

"

On est dans le registre des "collectors" de Jean-Marie Le Pen, dans le "Durafour crématoire", dans le "détail de l'histoire", dans son logiciel antisémite assez clairement. C'est au delà du dérapage, on est dans la matrice de ce parti.

"

L'association entend bien faire en sorte que "tous les responsables de ce mouvement" expliquent pourquoi cette vidéo s'est retrouvée sur le site du FN.

La vidéo a justement été rendue inaccessible sur le site du Front national comme sur la chaîne Youtube du parti, entre samedi après-midi et dimanche matin.

Voir les captures d'écrans réalisées par Le Lab à 11h dimanche

Sur le site du Front national

 

La chaîne Youtube du parti

 

Si l'avocat du Front national et ancien candidat à la mairie de Paris Wallerand de Saint Just a déploré, auprès du Parisien, une "polémique artificielle", le vice-président du FN Louis Aliot s'est montré plus sévère vis-à-vis de la déclaration de Jean-Marie Le Pen.

Egalement compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot a déclaré :

"

S'il a bien utilisé le terme de "fournée", c'est une mauvaise phrase de plus. C'est stupide politiquement et consternant.

"

Une déclaration qui ne convainc pas SOS Racisme. Dans son communiqué, l'association évoque une "prise de distance hypocrite":

"

Soit les responsables actuels du FN sont incapables de gérer leur parti alors qu'ils prétendent pouvoir gérer la France, soit, et de façon bien plus convaincante, il s'agit d'une hypocrite prise de distance face à la montée d'une polémique mettant à mal leur stratégie de "dédiabolisation".

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus