Jean-Pierre Raffarin met en garde l'UMP contre "l'antisarkozysme nouveau dans le parti"

Publié à 09h20, le 24 juin 2014 , Modifié à 09h29, le 24 juin 2014

Jean-Pierre Raffarin met en garde l'UMP contre "l'antisarkozysme nouveau dans le parti"
Jean-Pierre Raffarin et Nicolas Sarkozy le 11 septembre 2008 / Maxppp

ALL TOGETHER NOW - Jean-Pierre Raffarin, membre du triumvirat à la tête de l'UMP prend ses fonctions très à cœur. Invité sur Europe 1 le mardi 24 juin, l'ancien Premier ministre s'est posé en rassembleur de son camp, invitant chacun à mettre ses ambitions de côté:

On essaie d'éviter le clash, la rupture, la cassure. [...] Je tire la sonnette d'alarme. Il y a des rivalités. Aujourd'hui il n'y a pas assez de volonté commune et trop de rivalités personnelles, d'ambitions personnelles qui courent pour leur propre parcours.

Interrogé sur les ambitions personnelles de chacun, Jean-Pierre Raffarin a décidé de militer pour un retour de Nicolas Sarkozy:

Bien sûr qu'on a besoin de Nicolas Sarkozy. [...] Que le meilleur gagne. Nicolas Sarkozy a une forte probabilité d'être en piste. Je suis très attentif à tout ça. Car je vois dans le parti pour la première fois un antisarkozysme nouveau. Aujourd'hui, le leadership de Nicolas Sarkozy reste largement dominant dans le parti.

Le 17 juin 2014, le sénateur de Vienne avait pourtant exprimé son refus du "culte du sauveur", dans une attaque cachée envers Nicolas Sarkozy.

Du rab sur le Lab

PlusPlus