La déclaration de Manuel Valls sur "sa peur" critiquée par Martine Aubry...et au gouvernement

Publié à 18h05, le 09 mars 2015 , Modifié à 19h30, le 09 mars 2015

La déclaration de Manuel Valls sur "sa peur" critiquée par Martine Aubry...et au gouvernement
© Photo AFP

INCOMPRÉHENSION - 24 heures après son intervention sur Europe 1 lors du Grand Rendez-Vous dimanche 8 mars, les propos de Manuel Valls font toujours réagir. Le Premier ministre a déclaré : "J’ai peur pour mon pays, peur qu’il se fracasse contre le FN". Manuel Valls assume donc de "stigmatiser le FN". La droite condamne ses propos et accuse le PS d'être l'agent électoral du FN. Le FN, lui, critique la "panique" du parti au pouvoir. 

Au PS, forcément, c'est plus compliqué. Martine Aubry a déclaré lundi 9 mars, lors d'une conférence de presse à Lille qu'"il ne faut pas avoir peur, il faut combattre, et d'abord s'adresser à la raison des citoyens, leur dire qu'on comprend qu'ils puissent être désespérés." La maire de Lille ajoute : "Le Premier ministre a raison de dire que le FN n'apporte aucune réponse". 

Au gouvernement c'est encore plus difficile de critique, même si... Un membre du gouvernement, qui souhaite rester anonyme, "ne comprend pas" cette déclaration. Pour lui, cette stratégie est obsolète : "On ne peut pas avoir la même stratégie avec un FN à 15 qu'à 30% ! Il y a une déconnexion, ça ne marche plus comme ça. Il pense que ça va mobiliser les nôtres. C'est peut-être une crainte réelle..." Et ce ministre d'ajouter : 

 

"

Le Premier ministre n'est pas là pour avoir peur mais pour rassurer. Pas là pour commenter des résultats d'élections qui n'ont pas encore eu lieu ! Ah oui, après, il (Manuel Valls) pourra dire "je vous l'avais dit"...  maigre consolation.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus