Le FN Aymeric Chauprade se défend en parlant d'Himmler, de Mein Kampf et du Coran

Publié à 13h51, le 22 janvier 2015 , Modifié à 16h05, le 22 janvier 2015

Le FN Aymeric Chauprade se défend en parlant d'Himmler, de Mein Kampf et du Coran
Aymeric Chauprade © Captures d'écran LCP Public Sénat

C'est à n'en plus finir, cette affaire. Depuis qu'il a posté, jeudi 15 janvier, sa vidéo La France en guerre dans laquelle il assure que le pays est en guerre "contre des musulmans", Aymeric Chauprade est au centre d'une bataille interne au FN, le point d'accroche du conflit larvé entre Marion Maréchal – Le Pen et Marine Le Pen. Mais pas seulement.

SOS Racisme a décidé mercredi 21 janvier d'attaquer en justice l'eurodéputé. Alors celui-ci se défend. D'abord dans les médias, après dans les tribunaux.

Ce jeudi 22 janvier sur LCP et Public Sénat, Aymeric Chauprade assume totalement ses propos. Il revient notamment sur ce passage de sa vidéo où, se référant à l'Allemagne nazie, il présente les musulmans français comme les membres d'une "cinquième colonne puissante [qui] vit chez nous et [qui] peut à tout moment se retourner contre nous en cas de confrontation générale".  

Sur LCP et Public Sénat, Aymeric Chauprade persiste et signe. Devant l'eurodéputée allemande Evelyne Gebhardt, il dit :

"

Les totalitarismes se sont formés avec une minorité, au départ. Il y a une minorité de musulmans qui a un projet qui est totalitaire, qui est l’islam radical. Cette minorité active peut convertir une partie importante d’autres musulmans.

"

Jusque-là, l'élu FN se contente de se paraphraser lui-même. C'est un peu après, en évoquant des liens entre le nazisme et l'islam, que l'eurodéputé franchit un cap. Voici ce qu'il déclare :  

"

Le nazisme était allié avec l’islam radical. Himmler lui-même avait deux objets fétiches sur son bureau, Mein Kampf et le Coran. […] C'est la réalité et la mosquée de Munich, l'un des grands centres de prédication de l'islam radical, a été installée par les nazis. 

"

Comprendre : l'islam radical porte en lui le germe du totalitarisme ce qui, aux yeux d'Aymeric Chauprade, rend les musulmans suspects. 

Des mots qui choquent Evelyne Gebhardt. L'eurodéputée parle d'"idioties" et demande à Aymeric Chauprade de reprendre ses "cours d'histoire". Elle ne devrait cependant pas être la seule à désapprouver le rapprochement formulé entre le livre saint de l'islam, l'ouvrage écrit par Adolf Hitler et le chef de la SS.

À voir ci-dessous en vidéo : 



Mercredi 21 janvier, Marine Le Pen a dénoncé l'attitude de l'élu frontiste, "incapable de la moindre discipline", estimant qu'il la "met en danger médiatique d'être poursuivie pour provocation à la haine et la discrimination raciale".

Jeudi 22 janvier, le FN a annoncé mettre "à la disposition d'Aymeric Chauprade l'ensemble de ses moyens juridiques afin de l'aider à organiser sa défense face à la procédure engagée contre lui par SOS racisme et autres".

Du rab sur le Lab

PlusPlus