Le FN défend l'esplanade Georges Marchais à Villejuif

Publié à 06h54, le 05 janvier 2015 , Modifié à 06h58, le 05 janvier 2015

Le FN défend l'esplanade Georges Marchais à Villejuif
Georges Marchais et l'esplanade à son nom, à Villejuif © Montage AFP et Google Map.

Le Front national, défenseur de Georges Marchais. Ou presque. Comme l'a relevé L'Opinion, le parti a publié un communiqué pour dénoncer l'action du maire UMP de Villejuif, élu en mars dernier après 69 ans de gestion communiste. Ce dernier, Franck Le Bohellec, veut en effet débaptiser le parvis Georges Marchais, du nom du patron historique du PCF et député du cru durant 24 ans. Le FN s'y oppose.

Le communiqué frontiste est signé de Bertrand Dutheil de la Rochère, conseiller "République-Laïcité" auprès de Marine Le Pen, par ailleurs président du micro-parti Patrie et Citoyenneté, rattaché au Rassemblement bleu marine. "Peu importe le jugement que chacun porte sur l'action politique de Georges Marchais", débute-t-il avant de souligner, chose plus étonnante, certains points d'accords avec l'ancien député communiste :

"

En son temps, Georges Marchais a toujours défendu le "Produire français". Il a aussi dénoncé, dès la fin des années 1970, les conséquences de l’immigration de masse sur les salaires et la protection sociale.

"

Des propos qui devraient alimenter l'argumentaire de François Baroin. L'ancien ministre estime en effet que le FN "se rapproche très largement de ce que proposent additionnés Jean-Luc Mélenchon et Georges Marchais".

Mi-décembre, L'Humanité rapportait la volonté du maire de Villejuif de rebaptiser ce parvis pour rendre plutôt hommage à Georges Mathé, résistant gaulliste et éminent professeur de médecine disparu en 2010.

Du rab sur le Lab

PlusPlus