Le blues de Jean-Marc Ayrault lorsqu'il est revenu à l'Assemblée comme simple député

Publié à 18h45, le 03 mars 2015 , Modifié à 18h45, le 03 mars 2015

Le blues de Jean-Marc Ayrault lorsqu'il est revenu à l'Assemblée comme simple député
Jean-Marc Ayrault © DOMINIQUE FAGET / AFP

Cela fait presqu'un an, un an que Jean-Marc Ayrault a quitté Matignon, un an que le Premier ministre est redevenu non pas Français parmi les Français mais député parmi les députés. Et, à l'en croire, cela n'est pas toujours facile de siéger ainsi aux côtés de ses camarades socialistes.

Près d'un an après, Jean-Marc Ayrault se remémore encore ces matins joyeux où il rentrait à Matignon. Longtemps, il a même conservé certains réflexes de chef du gouvernement, comme il l'a confié à ses collaborateurs de Matignon le 4 février à la questure de l'Assemblée. Le député de Loire-Atlantique, cité par L'Express du mercredi 4 mars, a même évoqué certains ratés. Il a dit :

 

Au début, quand je suis retourné sur le banc comme simple député, c'était bizarre. Chaque fois que le président de l'Assemblée, Claude Bartolone, appelait le "Premier ministre" au micro, j'étais à deux doigts de me lever pour répondre.

Jean-Marc Ayrault précise que, depuis, il s'est "habitué". Il y a donc peu de chances de voir Jean-Marc Ayrault sauter sur un micro lors des questions au gouvernement après qu'un député a interrogé Manuel Valls.

Reste un constat : passer presque deux ans à Matignon laisse des traces. Alors imaginez cinq, comme François Fillon. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus