Le député UMP Jacques-Alain Bénisti estime que "Nicolas Sarkozy est malheureusement l'homme du passé"

Publié à 13h13, le 08 juillet 2014 , Modifié à 13h13, le 08 juillet 2014

Le député UMP Jacques-Alain Bénisti estime que "Nicolas Sarkozy est malheureusement l'homme du passé"
Jacques-Alain Bénisti (Maxppp)

Décidément, les députés UMP sont de plus en plus nombreux à lâcher Nicolas Sarkozy. Après Thierry Lazaro, après Arlette Grosskost, voici Jacques-Alain Bénisti, député UMP de Villiers-sur-Marne (94), qui range Nicolas Sarkozy aux archives.


Interrogé sur France Bleu ce 8 juillet, Jacques-Alain Bénisti explique d'abord soutenir François Fillon (au moins est-il honnête) :


Il y aura plusieurs candidats. Moi personnellement je m'oriente plus pour François Fillon à dire vrai. En fait je m'oriente plus sur: aujourd'hui, quel est le candidat plébiscité par les Français ? Non pas par les militants UMP. Il faut qu'on écoute d'abord les Français et non pas forcément nos militants.


Les Français réclament aujourd'hui deux candidats: Alain Juppé et François Fillon. Je pense que c'est sur les deux, véritablement, qu'il va falloir que nous puissions définir le seul candidat.


Jacques-Alain Bénisti s’attarde ensuite sur le cas de Nicolas Sarkozy. Et, même s'il en est malheureux, il fait une confession à son intervieweur: Sarkozy, c'est fini.

En ce qui concerne Nicolas Sarkozy, [...] c'est malheureusement l'homme du passé. Un homme de très grande qualité, et l'homme qu'il aurait fallu que nous ayions pour mener à bien la politique face à la crise que nous traversons.

Le député UMP Thierry Lazaro avait estimé qu'il fallait empêcher le retour de Sarkozy dans des mots très durs :

Je dis non au retour de Sarkozy. Il faut un cordon sanitaire. Loin de ce monde qui dégueule de fric.

Arlette Grosskost, filloniste elle aussi, avait estime que "Sarkozy, c'est du passé".

Du rab sur le Lab

PlusPlus