Le député UMP Marc Le Fur évoque à nouveau Vichy à l'Assemblée lors des débats sur la réforme territoriale

Publié à 13h06, le 20 novembre 2014 , Modifié à 13h08, le 20 novembre 2014

Le député UMP Marc Le Fur évoque à nouveau Vichy à l'Assemblée lors des débats sur la réforme territoriale
Marc Le Fur © Francois Lafite/Wostok Press/Maxppp

RECYCLAGE - La réforme territoriale est de retour à l'Assemblée nationale. Une deuxième lecture qui voit les députés à nouveau s'affronter sur le redécoupage régional de la France. Avec des arguments parfois étonnants.

Ainsi Marc Le Fur, député UMP des Côtes-d'Armor et grand adepte du recyclage, a encore une fois parlé de… l'occupation et du régime de Vichy, ce jeudi 20 novembre. Voici ce qu'il a déclaré :

Le refus constant que vous avez manifesté de mettre un terme à la funeste décision de 41, c'est quand même un paradoxe que ce gouvernement confirme la décision de Vichy.

Marc Le Fur faisait ici référence aux décrets de 1941 qui ont séparé la Loire-Atlantique de la Bretagne. Une allusion qui a déclenché la colère de plusieurs élus, dont Hugues Fourage, député PS de Vendée qui a demandé une suspension de séance, demande appuyée par le vice-président de l'Assemblée Christophe Sirugue.

Adepte du recyclage, le député UMP avait déjà utilisé cet argument en première lecture, en juillet dernier. "J’y voyais […] la possibilité de réunifier enfin la Bretagne, de retrouver Nantes et le cinquième département, la Loire-Atlantique. Cela aurait permis d’en finir avec le décret de Vichy de 1941, qui divisa la Bretagne et lui arracha Nantes, et la Loire-Atlantique, Châteaubriant, Clisson et Guérande", disait-il à l'époque à propos de la réforme territoriale. Une idée partagée à l'époque par le député UDI d' Ille-et-Vilaine Thierry Benoit.

Dès le 2 juin, juste après la diffusion par l'Élysée de la carte présentant le redécoupage de la France en 14 super-régions, Marc Le Fur s'était indigné, toujours sur fond de collaboration. Voici ce qu'il avait dit :

En ne faisant pas la Bretagne à cinq départements, Hollande confirme Vichy qui avait créé, en 1941, la région des Pays de la Loire.

Dans le projet de réforme territoriale débattu à l'Assemblée, les régions Bretagne et Pays-de-la-Loire restent séparées. 

À LIRE AUSSI SUR LE LAB >> L'amendement du gouvernement qui fusionnait Rhône-Alpes, Auvergne et Île-de-France

Du rab sur le Lab

PlusPlus