Le djihad est dû à "l'intoxication aux écrans" et aux SMS des jeunes Français selon Hervé Mariton

Publié à 09h37, le 23 avril 2014 , Modifié à 11h44, le 23 avril 2014

Le djihad est dû à "l'intoxication aux écrans" et aux SMS des jeunes Français selon Hervé Mariton
Maxppp

Les jeunes Français s'en vont combattre dans les rangs islamistes à l'étranger, et c'est la faute aux écrans. Hervé Mariton, député UMP de la Drôme, voit dans ce phénomène l'une des conséquences de la matérialisation de la société et l'utilisation abusive des écrans et des téléphones portables par les jeunes Français.

Délégué général de l'UMP, Hervé Mariton critique ces jeunes qui "passent leur temps à s'envoyer des SMS", isolés, et plus facilement vulnérables aux appels au djihad. Voilà ce qu'il déclare précisément, sur RFI ce 23 avril, interrogé sur les raisons de ce phénomène :

Il y a surement une interrogation sur le sens. Je pense que la racine est extrêmement profonde.


Nous sommes dans une société matérialiste où les jeunes passent leur temps à s'envoyer des SMS, ou à se trouver sur des écrans.


D'une part [ces jeunes] ont une intoxication par ces écrans, mais cette intoxication prend parce qu'on leur propose à un moment quelque chose de très intense, de très fort, de très puissant. C'est sans doute une contrepartie redoutable d'une société trop matérialiste.

Voir le passage, à 1'30 :


Le gouvernement français va présenter un plan de lutte contre le djihad ce mercredi en Conseil des ministres. Une vingtaine de mesures en tout censées faire baisser le nombre de jeunes Français partant faire le djihad en Syrie. Entre 200 et 700 Français pourraient d'ores et déjà avoir rejoint les rangs djihadistes dans le pays.

Du rab sur le Lab

PlusPlus