François Fillon part en guerre contre les élus "allumeurs" qui "racontent des salades"

Publié à 09h40, le 23 avril 2014 , Modifié à 10h31, le 23 avril 2014

François Fillon part en guerre contre les élus "allumeurs" qui "racontent des salades"
François Fillon © MaxPPP

François Fillon a des ambitions et il ne s’en cache vraiment plus. Face aux autres, l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a, pense-t-il, un argument de poids dans sa poche, une qualité que les chefs d’État, les anciens ou l’actuel, n’ont apparemment pas : la capacité à dire la vérité. C’est ce qu’il présente, mercredi 23 avril, dans Le Parisien :

Combien de temps va-t-on élire des gens qui racontent des salades ? Moi, j’appelle ça des allumeurs : des  gens qui promettent beaucoup… mais qui ne concluent jamais.

François Fillon veut donc conclure en 2017. il se veut optimiste alors que, à en croire les enquêtes d’opinion, il est loin de faire figure de favori pour représenter l’UMP à la prochaine élection présidentielle. François Fillon entend jouer la discrétion, pour mieux resurgir le moment venu :

Le seul objectif, c’est de tenir… et d’être là au dernier moment. […] Et je pense surtout que la roue des sondages va tourner plusieurs fois d’ici-là. Il y aura des favoris qui brilleront à un moment donné. Et puis après, il y en aura d’autres.

Pour l’heure, tout auréolé de sa victoire dès le premier tour des municipales à Bordeaux, l’homme qui brille à l’UMP s’appelle Alain Juppé. François Fillon aime bien Alain Juppé :  

Avec Alain, on se parle. On peut avoir des divergences d’opinion, mais c’est un type bien. Pas un voyou, pas un tordu, pas un gredin.

Mais de qui peut bien parler François Fillon ? 

Du rab sur le Lab

PlusPlus