Le frondeur Pascal Cherki raille l’idée d’interdire aux députés PS de voter contre les textes du gouvernement

Publié à 06h55, le 20 février 2015 , Modifié à 09h46, le 20 février 2015

Le frondeur Pascal Cherki raille l’idée d’interdire aux députés PS de voter contre les textes du gouvernement
© THOMAS SAMSON / AFP

#LOLPOLITIQUE – Razzy Hammadi a été le premier à dégainer l’idée : interdire aux députés socialiste de voter "contre" les textes du gouvernement. Lui souhaite qu’un député rebelle ne puisse que s’abstenir et veut que le Congrès du PS, en juin à Poitiers, "légifère" sur la question. Une idée qui n’est pas pour déplaire au patron des députés PS Bruno Le Roux.

Sauf que cela semble contraire à la Constitution dont l’article 27 dispose que "tout mandat impératif est nul" et que "le droit de vote des membres du Parlement est personnel".

Cette proposition fait d’ailleurs bien rire le député PS "frondeur" Pascal Cherki. L’élu de Paris, moqueur et dont le sens de la formule est reconnu (voir ici ou ), a ainsi lancé :

Une référence à peine voilée au score de Razzy Hammadi au premier tour des municipales à Montreuil. Avec seulement 9,77%, le député PS n'avait pas pu accéder au second tour.

Du "trolling" en règle qui ne va pas arranger les relations entre "frondeurs" et "légitimistes" alors que ces derniers sont un certain nombre à demander, soit à Bruno Le Roux soit au patron du PS Jean-Christophe Cambadélis, des sanctions contre les trouble-fêtes qui ont pousser Manuel Valls à faire usage du 49.3.

Du rab sur le Lab

PlusPlus