Le maire FN de Cogolin paye pour promouvoir ses bons mots publiés sur Twitter

Publié à 17h45, le 13 février 2015 , Modifié à 15h37, le 14 février 2015

Le maire FN de Cogolin paye pour promouvoir ses bons mots publiés sur Twitter
Quelques tweets de Marc-Etienne Lansade © Capture d'écran Le Lab

Payer pour accroitre la visibilité de ses messages sur Twitter ? Une technique courante pour les marques, beaucoup moins pour les responsables politiques. Marc-Etienne Lansade est pourtant de ces internautes prêts à mettre la main à la poche pour promouvoir leur prose sur le réseau social, note le site de Var Matin ce vendredi 13 février.

Le quotidien régional remarque que le maire FN de Cogolin (Var) "sponsorise" plusieurs de ses tweets ces derniers jours. Des messages dans lesquels il se pique de "LOL" lorsqu'il commente l'actualité. En voici quelques exemples :




Marc-Etienne Lansade aime tellement ses blagounettes qu'il n'hésite donc pas à payer pour que le plus grand nombre en profite, au-delà du cercle restreint de ses abonnés. De là à envisager de se reconvertir dans le one-man-show ? L'édile rassure tout le monde auprès de Var-Matin :

Ce n’est pas du Gaspard Proust et je ne veux pas devenir comique-troupier. Je préfère simplement sponsoriser des blagues plutôt que des messages politiques, que je réserve à mes abonnés Facebook. Sur Twitter, je garde une liberté de ton et je ne suis pas là en tant que représentant politique national.

Quand à l'origine du financement de ces messages multi-diffusées, le premier magistrat l'affirme :

Je paye le sponsoring de mes tweets avec mon argent personnel. Je crois que ça m'a coûté quatre euros...

Marc-Etienne Lansade a déjà fait parler de lui à plusieurs reprises depuis son élection en mars 2014. L'augmentation de ses émoluments de maire, l'embauche d'un responsable identitaire comme collaborateur ou ses appréciations sur la danse orientale, notamment, ont suscité les critiques de ses opposants.

Du rab sur le Lab

PlusPlus