Le porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, est sceptique sur la loi ALUR portée par l’ex ministre du Logement Cécile Duflot

Publié à 09h47, le 05 mai 2014 , Modifié à 09h47, le 05 mai 2014

Le porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, est sceptique sur la loi ALUR portée par l’ex ministre du Logement Cécile Duflot
Thierry Mandon. © Maxppp.

Secrétaire d’Etat aux relations avec le Parlement, Jean-Marie Le Guen a lancé un sévère avertissement aux écolos, qui se démarquent de la majorité parlementaire. Pas de quoi rendre plus cordiales les relations entre PS et EELV la semaine où Cécile Duflot fait son entrée à l’Assemblée comme députée.

Une Cécile Duflot critiquée entre les lignes ce lundi 5 mai par le porte-parole des députés PS, Thierry Mandon, sceptique envers la loi ALUR portée par l’ex-ministre du Logement. Invité d’i>Télé, Thierry Mandon a ainsi lancé, assurant qu'un "plan logement est une nécessité absolue" :

"

Je ne sais pas si elle est contre-productive mais tout le monde voit bien qu'on n'a jamais aussi peu construit de logements, qu'on les a jamais construit aussi chers, et aussi lentement. Or, le logement c'est de l'emploi en France, c'est de la croissance immédiate. Donc il faut un grand plan Logement.

"

Le 8 avril, sur Europe 1, c’est le patron des députés PS, Bruno Le Roux, qui s’inquiétait des "rétractations du marché" de l’immobilier et se disait favorable à corriger cette loi, "s’il le faut".

La loi ALUR a pourtant été adoptée au Palais Bourbon par 297 voix pour et 165 voix contre. Une adoption célébrée par Jean-Marc Ayrault, alors Premier ministre, et sa ministre écolo par un selfie.

Du rab sur le Lab

PlusPlus