Législative partielle dans le Doubs : le FN et le PS qualifiés, l'UMP éliminée au premier tour

Publié à 19h57, le 01 février 2015 , Modifié à 23h13, le 01 février 2015

Législative partielle dans le Doubs : le FN et le PS qualifiés, l'UMP éliminée au premier tour
Le candidat UMP dans le Doubs Charles Demouge © SEBASTIEN BOZON / AFP

OUT – Le PS n'a pas encore perdu le siège de Pierre Moscovici à l'Assemblée nationale. Mais pour le conserver, il devra battre le FN lors du second tour.

L'ancien ministre de l'Économie parti à la commission européenne, une législative partielle était organisée dans le Doubs ce dimanche 1er février, trois semaines après les attentats de Paris et avant les départementales de mars. La participation a été faible : à peine 35%.

Le candidat socialiste Frédéric Barbier a réussi à se hisser au second tour, tout comme la candidate FN Sophie Montel. La candidate frontiste obtient 32,6% des suffrages et son adversaire socialiste 28,85%.

L'UMP Charles Demouge (26,54%) est donc éliminé et regardera depuis chez lui l'affrontement du second tour entre le FN et le PS.

Le PS Frédéric Barbier a mis fin à une série noire pour le PS, éliminée dès le premier tour des quatre dernières législatives partielles, comme dans l'Aube en décembre dernier.

L'inconnue reste désormais sur les consignes de vote de l'UMP pour le second tour. Le parti va-t-il déroger au "ni PS, ni FN" en vigueur rue de Vaugirard ? Une certitude en revanche : Nicolas Sarkozy n'aura pas besoin de se rendre dans le Doubs cette semaine, comme il l'avait envisagé

Interrogé sur BFMTV, le porte-parole de l'UMP Sébastien Huygues trouve cette élimination "logique dans une circonscription très ancrée à gauche". "On s'aperçoit qu'on perd 1 point par rapport à 2012, le PS en perd 13 et le FN en gagne 13. Les anciens du PS vont plutôt vers le FN", constat-t-il. Quant à la consigne de vote pour le second tour, il botte en touche : 

L'UMP exprimera sa position pour le 2nd tour à l'issue du bureau politique qui aura lieu mardi soir.

Lors du premier tour de la législative de 2012, Pierre Moscovici avait obtenu 40,81% des suffrages, très loin devant la FN Sophie Montel (23,87%) et l'UMP Charles Demouge (23,21%). Au deuxième tour, Pierre Moscovici l'avait emporté avec 49,32% devant Charles Demouge (26,21%) et Sophie Montel (24,47%).

Du rab sur le Lab

PlusPlus