Les propositions recyclées de Nicolas Sarkozy pour la France

Publié à 08h35, le 02 octobre 2014 , Modifié à 08h45, le 02 octobre 2014

Les propositions recyclées de Nicolas Sarkozy pour la France
Montage de deux unes du Figaro Magazine (Octobre 2014 et février 2012)

L'homme a peut-être changé, comme il l'affirme, mais ses propositions n'en sont pour autant pas toutes innovantes. Alors que Nicolas Sarkozy a présenté une série de mesures dans le Figaro magazine, force est de constater qu'une majorité d'entre elles a déjà été pratiquée ou simplement évoquée par l'ancien président.

> Fonction publique 


Ce qu'il propose : Nicolas Sarkozy souhaite rétablir le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux, qu'il avait appliqué lors de son quinquennat. Il souhaite également proposer "un nouveau contrat de cinq ans dans la fonction publique" et "rétablir le jour de carence".


Ce qu'il a déjà dit ou déjà fait: l'ancien président proposait déjà en 2012 de maintenir le non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux. Il a mis en place sous son quinquennat le jour de carence. L'idée d'un contrat d'une durée de cinq ans dans la fonction publique est en revanche nouvelle.

> Retraites


Ce qu'il propose: recul de l'âge légal de départ à la retraite à 63 ans


Ce qu'il a déjà dit: Nicolas Sarkozy souhaitait déjà ce report en mai 2010


> Dépenses publiques


Ce qu'il propose: Selon le Figaro, Nicolas Sarkozy propose que "d'ici à cinq ans, il ne soit plus possible de consacrer plus de 50% du PIB à la dépense publique. Tout gouvernement qui atteindrait ce seuil se heurterait à l'interdiction d'augmenter la dette ou les impôts." Des mesures qui seraient proposées par référendum.


Ce qu'il a déjà dit: Nicolas Sarkozy ne proposait pas exactement ces mesures, mais elles font tout de même penser à la fameuse "règle d'or" qu'il proposait dans sa campagne : 


"

La règle d'or, ça veut dire qu'un gouvernement, pour les cinq ans d'une législature, s'engage à aller vers l'équilibre des comptes.

"

Les principes sont donc les mêmes: obliger le gouvernement, quelle que soit la conjoncture, à tendre vers l'équilibre des comptes. 

> 35 heures


Ce qu'il propose : Nicolas Sarkozy souhaite donner la possibilité aux entreprises de négocier. Il propose également le rétablissement de la défiscalisation des heures supplémentaires.


Ce qu'il a déjà proposé : En 2012, Nicolas Sarkozy proposait déjà des négociations par entreprises. Via l'accord "compétitivité-emploi", Nicolas Sarkozy souhaitait se débarrasser des 35 heures. Voici comment il présentait la mesure à l'époque :

"

L'accord compétitivité-emploi "s'imposera à la loi et aux contrats individuels", a-t-il précisé. Ces accords s'appliqueront si une majorité de salariés se met d'accord "dans une entreprise, pas une branche".

"

> Sur la fiscalité


Ce qu'il propose : Nicolas Sarkozy estime "urgent de réfléchir à une zone économique à fiscalité harmonisée" entre la France et l'Allemagne. 


Ce qu'il a déjà proposé : La fameuse convergence fiscale entre la France et l'Allemagne n'est pas nouvelle. Nicolas Sarkozy a plusieurs fois plaidé pour lors de son mandat, et ce dès juillet 2010

 


> Sur la famille: C'est sur ce sujet que Nicolas Sarkozy fait ses propositions les plus nouvelles. Nicolas Sarkozy souhaite interdire (et dans la Constitution, s'il vous plaît) la procréation médicalement assistée ainsi que la gestation pour autrui pour les couples homosexuels: "Il faudra inscrire dans la Constitution des verrous juridiques pour réserver la PMA aux couples hétérosexuels infertiles et interdire complètement la GPA". A noter que ce débat n'était, à l'époque où il était au pouvoir, dans le débat public.

Du rab sur le Lab

PlusPlus