Marion Maréchal - Le Pen se réjouit auprès d'un député UMP de l'affaire Fillon - Jouyet

Publié à 17h48, le 26 novembre 2014 , Modifié à 17h48, le 26 novembre 2014

Marion Maréchal - Le Pen se réjouit auprès d'un député UMP de l'affaire Fillon - Jouyet
Marion Maréchal – Le Pen © REUTERS/Stephane Mahe

MERCI MERCI MERCI - S'il y en a bien une qui se félicite des atermoiements de l'UMP, c'est bien Marion Maréchal – Le Pen. La députée du Vaucluse a observé d'un très bon œil l'affaire Fillon – Jouyet. Et elle n'a pas manqué de le faire remarquer à son collègue député, l'UMP Alain Chrétien.

Comme le relate L'Express ce mercredi 26 novembre, les deux élus sont assis l'un derrière l'autre à l'Assemblée nationale. Le 18 novembre, selon l'hebdomadaire, les deux parlementaires ont, comme souvent, taillé le bout de gras dans l'hémicycle. Leur sujet de discussion cette fois-ci ? Le fameux déjeuner entre François Fillon et Jean-Pierre Jouyet au cours duquel l'ancien Premier ministre aurait demandé à l'Elysée de "taper vite" sur Nicolas Sarkozy.

"De telles affaires vous offrent un boulevard", a déclaré selon L'Express Alain Chrétien à Marion Maréchal – Le Pen. Une remarque que l'élue du Vaucluse ne pouvait qu'acquiescer. Elle lui a répondu :

En ce moment, on n'a rien à dire, on n'a qu'à vous laisser faire.

Dans leur livre Sarko s'est tuer (éd. Stock), deux journalistes du Monde évoquent ce déjeuner entre François Fillon et Jean-Pierre Jouyet, organisé non loin de l'Élysée en juin dernier. Les deux journalistes ont assuré avoir en leur possession un enregistrement dans lequel Jean-Pierre Jouyet confirme que François Fillon a demandé à l'Élysée de "taper" sur Nicolas Sarkozy. De son côté, François Fillon dément, dénonçant "une forme de déstabilisation et de complot".

Pour l'élu FN Louis Aliot, cette affaire, "n'est que la preuve de la collusion UMPS". "C'est un dîner de cons mais, malheureusement, ce sont les Français qui y sont invités", avait renchéri le député FN Gilbert Collard. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus