Point Godwin au Sénat lors du débat sur le budget de la Sécu : "votre proposition revient à une sorte de STO!"

Publié à 18h04, le 15 novembre 2014 , Modifié à 18h04, le 15 novembre 2014

 Point Godwin au Sénat lors du débat sur le budget de la Sécu : "votre proposition revient à une sorte de STO!"

#LE CONTEXTE

Vendredi 14 novembre, le Sénat examine, avant de le voter - une première depuis 2012 -, le budget de la Sécurité sociale. Dans le cadre du débat, est évoquée la question des déserts médicaux. "En 2012, les agences régionales de santé estimaient à 2,3 millions le nombre de personnes vivant dans 643 zones identifiées comme « en difficulté » ou « fragiles » en termes d'accès aux soins. En effet, les médecins sont inégalement répartis sur le territoire", explique ainsi la sénatrice communiste Annie David qui défend alors un amendement pour y remédier.

#LA PROPOSITION

La sénatrice communiste propose "une mesure plus coercitive" via un amendement qui "vise à instaurer une obligation de service de deux ans dans une zone sous-dense pour les jeunes diplômés désirant exercer à titre libéral", précise Jean-Marie Vanlerenberghe rapporteur général de la commission des Affaires sociales et sénateur UDI.

Annie David propose donc, tel que le rapporte le compte-rendu des débats sur le site du Sénat est la suivante :

Il s'agit d'obliger tout médecin souhaitant s'installer à titre libéral à l'issue de sa formation à rejoindre un secteur géographique souffrant d'un nombre insuffisant de médecins pour une durée minimale de deux ans.

La commission des Affaires sociales de la chambre haute "sollicite" alors le retrait de l’amendement. Marisol Touraine, ministre de la Santé, rappelle que ce point est en débat "depuis au moins deux ans !" Et assure que "le gouvernement a fait le choix de pousser à leur maximum toutes les modalités incitatives". C’est pourquoi la ministre déclare que "le gouvernement est défavorable", lui aussi, à cet amendement communiste.

#LE POINT GODWIN

Le sénateur UMP Alain Milon, président de la commission des Affaires sociales prend alors la parole. Sur la même ligne que Marisol Touraine, Alain Milon s’adresse alors à la sénatrice communiste et lui lance :

Madame David, je regrette de devoir vous dire, mais c'est ainsi que je le ressens, que votre proposition revient à une sorte de service du travail obligatoire, un STO !

Le sénateur UMP compare donc la proposition communiste d'obliger certains médecins "à rejoindre un secteur géographique souffrant d'un nombre insuffisant de médecins" pour deux ans au Service du travail obligatoire (STO), qui était durant l’Allemagne nazie, la réquisition de travailleurs français enrôlés contre leur gré pour participer, en Allemagne, à l’effort de guerre du régime hitlérien.

Du rab sur le Lab

PlusPlus