Pour le président du Front national de la jeunesse Julien Rochedy, François Hollande et Manuel Valls sont les "petits kapos" de Bruxelles

Publié à 17h48, le 07 mai 2014 , Modifié à 17h59, le 07 mai 2014

Pour le président du Front national de la jeunesse Julien Rochedy, François Hollande et Manuel Valls sont les "petits kapos" de Bruxelles
Julien Rochedy et Marine Le Pen © MaxPPP

POINT GODWIN – Président du Front National de la Jeunesse, Julien Rochedy fait partie des petites mains de Marine Le Pen chargé de dédiaboliser le Front national. Mais cela ne l’empêche pas d’utiliser certains mots historiquement connotés pour fustiger ses adversaires politiques, comme il le fait mardi 6 mai sur Fréquence ESJ, la radio de l’École supérieure de journalisme :

François Hollande et Manuel Valls ne sont que les petits kapos de Bruxelles.

Julien Rochedy dénonce ainsi le plan d’économies de Manuel Valls, votée par l’Assemblée nationale mardi 29 avril. Pour lui, les deux têtes de l’exécutif "appliquent à la lettre cette feuille de route de l’austérité".

La métaphore n’en est pas moins extrême. Historiquement, le terme de "kapo" renvoie aux personnes chargées de surveiller les déportés dans les camps de concentration nazis.

Paradoxalement, Julien Rochedy est l’un de ceux qui, dans l’ombre, ouvre pour dédiaboliser le FN. Jeudi 1er mai, soucieux de l'image donnée par le Front national, il avait fait venir davantage de visages féminins derrière la banderole de tête du défilé, laissant la première place aux drapeaux français et renvoyant un drapeau vendéen au second plan mais évitant également certains slogans devant les caméras :

Les laissez pas les "Bleu blanc rouge" ! Allez, on va chanter une Marseillaise là ! Marseille, Marseillaise, Marseillaise ... !

Du rab sur le Lab

PlusPlus