Règlement de comptes à l'Assemblée entre Bernard Cazeneuve et François de Rugy

Publié à 17h52, le 20 novembre 2014 , Modifié à 17h52, le 20 novembre 2014

Règlement de comptes à l'Assemblée entre Bernard Cazeneuve et François de Rugy
Bernard Cazeneuve © REUTERS/Benoit Tessier

COLÈRE FROIDE – L'Assemblée nationale a été le théâtre, ce jeudi 20 novembre, d'une violente passe d'armes entre Bernard Cazeneuve et François de Rugy. En plein débat sur la réforme territoriale, le ministre de l'Intérieur a pris la parole et, tout calmement comme à son habitude, a attaqué le co-président du groupe écolo à l'Assemblée. Voici ce qu'il lui a dit :

"

Est-ce que vous pourriez une minute, dès lors que ça me concerne, enlever la haine que vous avez à la commissure des lèvres ? Vraiment je vous le demande. Je parle de vous. Systématiquement, lorsque je m'exprime, vous me prêtez des intentions que je n'ai pas. Je vous ai entendu sur d’autres sujets proférer des attaques que j’ai considérées comme indignes. Je ne suis pas dans la haine, M. de Rugy, ce n’est pas ma culture, c’est vous qui l’êtes. […] Je n'ai aucune leçon de dignité politique à recevoir de vous.

"

Un moment capté par les caméras de LCP et à visionner en vidéo ci-dessous :



Mais quelle mouche a donc piqué le ministre de l'Intérieur ? Depuis le drame de Sivens et le décès de Rémi Fraisse, la tension est forte entre les écolos et Bernard Cazeneuve. Certains élus verts ont notamment reproché au locataire de la place Beauvau d'avoir cherché à dissimuler une partie des faits relatifs à la mort du jeune homme. Sur i>Télé fin octobre, François de Rugy avait notamment estimé que le ministre de l'Intérieur avait "sali l'honneur de la gendarmerie".

Le député EELV a réagi aux propos de Bernard Cazeneuve ce jeudi 20 novembre. Estimant que le ministre avait "perdu ses nerfs", il a ajouté :

"

Il confond son orgueil personnel et son honneur, ce n'est pas très glorieux de régler ses comptes dans un débat à l'Assemblée.

"

Cécile Duflot s'est invitée dans le débat et, jeudi 20 novembre, dans l'après-midi, a apporté son soutien à François de Rugy.

Du rab sur le Lab

PlusPlus