Robert Hue n'aurait pas voté la confiance au gouvernement Valls (si on lui avait demandé)

Publié à 11h46, le 19 avril 2014 , Modifié à 11h51, le 19 avril 2014

Robert Hue n'aurait pas voté la confiance au gouvernement Valls (si on lui avait demandé)
Robert Hue invité de "PolitiqueS" (DR)

LES 140 SECONDES DU LAB – Il ne sait pas encore s’il votera le pacte de responsabilité. Concernant la confiance accordée par l’Assemblée nationale au nouveau gouvernement Valls, mardi 8 avril, Robert Hue a un avis plus tranché.

Interrogé par le Lab à l'occasion des 140 secondes du Lab d'Europe 1, lors de l'émission PolitiqueS de Serge Moati, diffusée ce samedi 19 avril sur LCP, le sénateur du Val d'Oise l’a expliqué :

Si j'avais été appelé à voter la confiance, je me serais abstenu.



Une déclaration qui a le mérite d’être claire de la part de celui dont le téléphone portable a pourtant sonné lors de la constitution du nouveau gouvernement. Manuel Valls a en effet cherché à le joindre. Mais Robert Hue jure que ce n’était pas pour lui proposer un poste au gouvernement :

Oui, mon téléphone a sonné ! Il n'a pas sonné pour la composition du gouvernement. Le premier ministre a souhaité me parler...

Concernant l’abaissement du Smic suggéré par plusieurs personnalités comme Pascal Lamy ou Hubert Védrine, l’ancien patron du Parti communiste espère que François Hollande ne succombera pas à ces sirènes :

La pression est forte mais je crois qu’il ne faut pas baisser le Smic. […] Dès qu’on baisse le Smic, on tire vers le bas les salaires. Il ne faut absolument pas.

Parmi les autres sujets évoqués, il y avait le cas Harlem Désir, dont la nomination au poste de secrétaire d’État aux Affaires européennes a fait grincer quelques dents. Robert Hue a néanmoins défendu l'ex-premier secrétaire du PS :

N’importe quel dirigeant socialiste aurait été conduit à la même démarche. […] Les partis politiques sont en crise et dès qu’on a le pouvoir, que nos amis sont au gouvernement, immédiatement il ne faut plus avoir de positions, on est en panne d’idées, ça ne va pas. Harlem Désir a subi ces conséquences-là. Il fera certainement un très bon secrétaire d’État aux questions européennes.

La séquence s’est terminée sur une note plus légère : la Coupe du monde de football qui aura lieu en juin au Brésil. Robert Hue rappelle qu’il avait l’un des rares à pronostiquer la qualification de la France face à l’Ukraine, en novembre 2013. Il se veut optimiste concernant le parcours des Bleus au mondial :

Peut-être demi-finale pourquoi pas. J’hésite à le croire mais je voudrai bien. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus