Robert Ménard interdit aux habitants de sa ville de faire sécher leur linge à la fenêtre

Publié à 17h00, le 20 mai 2014 , Modifié à 17h09, le 20 mai 2014

Robert Ménard interdit aux habitants de sa ville de faire sécher leur linge à la fenêtre
Maxppp.

Les Biterrois ont intérêt à s'équiper de sèche-linge. Depuis le 19 mai 2014, leur nouveau maire leur Robert Ménard, proche du Front national, interdit en effet de faire sécher leur linge aux fenêtres donnant sur rue dans un souci esthétique. Une interdiction allant de 6 heures du matin à 22 heures, dans l'intérêt de la ville selon son nouvel édile.

Voilà le texte de la mairie transmis au journal municipal, et rapporté par l'AFP :

Par arrêté municipal du 19 mai 2014, il a été décidé d'interdire d'étendre du linge aux balcons, fenêtres et façades des immeubles visibles des voies publiques.


Les immeubles participent pleinement à la perception et à la qualité environnementale du domaine public, les façades ont un impact important sur l'attractivité économique et touristique de la ville et notamment en matière d'ordre esthétique.

Une décision rare mais pas pour autant inédite: elle avait déjà été prise en 2009 à Mantes-la-Jolie dans le quartier des bords de Seine. Mais ce n'est pas tout. Robert Ménard a également choisi d'interdire de battre les tapis des appartements après 10 heures du matin. Les habitants de Béziers plutôt lève-tard vont donc également devoir s'équiper d'aspirateurs. Quoiqu'en pensent les habitants de Béziers, Louis Aliot, vice-président du Front national, estime que toutes les mesures prises par Robert Ménard sont "excellentes".

Du rab sur le Lab

PlusPlus