Suivez le spectacle des questions au gouvernement du 10 juin

Publié à 14h59, le 10 juin 2014 , Modifié à 16h21, le 10 juin 2014

Suivez le spectacle des questions au gouvernement du 10 juin
Séance de questions au gouvernement © MaxPPP

#QAG - Les députés se retrouvent ce mardi 10 juin à l’Assemblée nationale pour la traditionnelle séance de questions au gouvernement. Comme à chaque fois, Le Lab vous propose ses moments choisis de la séance où, cette fois, il devrait notamment être question de loi sur la transition énergétique.

Voici l'ordre de passage de ce mardi 10 juin : 



#ALLEZ LES BLEUS          

D’habitude, les députés qui posent des questions au gouvernement mesurent avec précision leur temps de parole, sous peine de voir leur micro coupé par le président de l’Assemblée Claude Bartolone. Mais pas Ary Chalus. Après avoir posé sa question à Stéphane Le Foll, le député de Guadeloupe profite du temps qu’il lui reste pour un message particulier :

Bonne chance à l’équipe de France pour la Coupe du monde !



Des encouragements auxquels Stéphane Le Foll, ancien footballeur amateur, s’associe en entame de sa réponse. 



#C'EST PAS TOUT CA...

Il est 15h23 quand Arnaud Montebourg s’éclipse, discrètement, de l’hémicycle.



Rien n’est pourtant prévu à son agenda durant la séance des questions au gouvernement, sinon un entretien avec Pierre-René Lemas, directeur général du groupe Caisse des Dépôts, à 16h15. 

#INFORMATION

Les questions au gouvernement, c’est aussi l’occasion pour les députés de se tenir informés. Alors que Ségolène Royal répond à une question de Denis Beaupin sur le nucléaire, plusieurs députés UMP lisent donc les quotidiens du jour. Au menu : Élysée et... UMP bien sûr.  



#PREMIERE

Tout nouveau secrétaire d'État à la Réforme de l'État et à la Simplification, Thierry Mandon a répondu ce mardi 10 juin à sa première question au gouvernement. Une question posée par l’UDI Michel Zumkeller. 



#FAUSSE ALERTE

Fausse alerte : Arnaud Montebourg était présent durant la séance de questions au gouvernement.

Du rab sur le Lab

PlusPlus