Terrorisme : quand Bernard Cazeneuve écrit à Nicolas Sarkozy pour lui expliquer que le gouvernement met déjà en œuvre ce que propose l’UMP

Publié à 11h39, le 24 janvier 2015 , Modifié à 11h39, le 24 janvier 2015

Terrorisme : quand Bernard Cazeneuve écrit à Nicolas Sarkozy pour lui expliquer que le gouvernement met déjà en œuvre ce que propose l’UMP
© Montage via AFP.

OLD – Sollicité par Bernard Cazeneuve, Nicolas Sarkozy a transmis au ministre de l’Intérieur les propositions de l’UMP pour renforcer la lutte contre le terrorisme. Dans une lettre publiée par le JDD, le ministre de l’Intérieur répond à l’ancien chef de l’Etat. Sur un ton cordial, ne citant pas l’UMP mais "votre formation politique", Bernard Cazeneuve s’amuse à répondre point par point à Nicolas Sarkozy en lui expliquant que le gouvernement met déjà en œuvre une grande partie des propositions de l’opposition.

Chaque paragraphe commence ainsi par des formules du type "Vous souhaitez en premier lieu", "vous appelez également à réformer", "vous appelez à l’adoption rapide", "vous proposez en outre". Des formules chaque fois suivie d’un rappel du ministre de l’Intérieur sur les mesures prises par le gouvernement, comme sur le renforcement des liens en matière de coopération avec les pays du Maghreb ou au Proche-Orient, sur l’adoption d’une loi-cadre sur le renseignement déjà dans les tuyaux, sur la déchéance de nationalité des djihadistes binationaux ou encore sur la radicalisation en milieu carcéral. En mode "Nicolas, t’es old, on le fait déjà tout ça".

Dans cette lettre, Bernard Cazeneuve, sollicité sur le renforcement des moyens humains dans la police et la gendarmerie rappelle ironiquement "la perte de 13 700 postes (…) au cours des dernières années". Il vise, sans le dire directement, le quinquennat de Nicolas Sarkozy qui a pourtant affirmé sur France 2 que ces effectifs n’avaient pas diminué pendant sa présidence.

Enfin, dans l’esprit d’unité nationale qui prévaut en matière de terrorisme, même si elle est de plus en plus mise à mal, Bernard Cazeneuve se dit "toujours disposé à étudier avec la plus grande attentions les propositions émanant de l’opposition".

Du rab sur le Lab

PlusPlus