Thomas Thévenoud quitte le gouvernement Valls II pour "des retards de déclaration et de paiement" au fisc

Publié à 18h27, le 04 septembre 2014 , Modifié à 14h26, le 06 septembre 2014

Thomas Thévenoud quitte le gouvernement Valls II pour "des retards de déclaration et de paiement" au fisc
Thomas Thévenoud © IP3 PRESS/MAXPPP

Thomas Thévenoud, secrétaire d'État au Commerce extérieur, a démissionné de ses fonctions, ce jeudi 4 septembre. Selon un communiqué de l'Élysée, le Président de la République a mis fin aux fonctions de Thomas Thévenoud "à sa demande et pour des raisons personnelles". 

Une source gouvernementale citée par l'AFP parle, elle, de "problèmes de conformité avec les impôts". Elle précise : 

"

Dans le cadre des nouvelles normes mises en place par le gouvernement dans le cadre de la transparence de la vie politique, il s'est avéré qu'il y avait un problème de déclaration d'impôt.

"

Thomas Thévenoud "ne déclarait pas ses impôts depuis plusieurs années – un contribuable 'défaillant', pour reprendre le jargon de l'administration fiscale", écrit Mediapart. Une version confirmée par l'intéressé lui-même à l'AFP. Voici ce qu'il dit : 

"

Les retards de déclaration et de paiement que j'avais à l'égard de l'administration fiscale sont, à ce jour, intégralement régularisés avec l'ensemble des pénalités qui s'y référent, conformément à la loi.

"

Il ajoute : 

"

Je n'ai jamais fait l'objet d'aucune poursuite judiciaire ou fiscale. Mon patrimoine ainsi que l'ensemble de mes comptes sont connus par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique qui n'a d'ailleurs soulevé aucune remarque particulière à cet égard.

"

De son côté Matignon fait état d'une "situation découverte après sa nomination". "Le Premier ministre a considéré que, suite à une situation découverte après sa nomination, M. Thévenoud ne pouvait poursuivre sa fonction. Le Premier ministre et M. Thévenoud ont convenu que ce dernier devait remettre sa démission", explique le cabinet de Manuel Valls.

Réputé proche d'Arnaud Montebourg, Thomas Thévenoud s'était fait connaître du grand public en rédigeant un rapport sur le conflit opposant les taxis et les VTC. Il avait également fait partie de la commission d'enquête sur l'affaire Cahuzac

Thomas Thévenoud est remplacé par Matthias Fekl, député PS du Lot-et-Garonne. De nationalité franco-allemande, Matthias Fekl est un spécialiste des sujets d'immigration. En 2013, il a rendu un rapport au Premier ministre qui préconisait notamment de généraliser les titres de séjour de quatre ans pour faciliter la vie des étrangers et désengorger les préfectures.

À partir de 2003, il s'est engagé dans le think tank "A gauche en Europe", se rapprochant ainsi de Dominique Strauss-Kahn et Pierre Moscovici. Il avait ensuite choisi de soutenir François Hollande dans sa candidature à la primaire. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus