Un rapport de police fait état du "scandale" créé par Nadine Morano avec les policiers, gare de l'Est mardi

Publié à 13h48, le 15 octobre 2014 , Modifié à 16h45, le 17 octobre 2014

Un rapport de police fait état du "scandale" créé par Nadine Morano avec les policiers, gare de l'Est mardi
Nadine Morano © MAXPPP/Thomas Padilla

LE RAPPORT - Elle l'avait pourtant assuré au Lab avec force : non, il n'y avait eu "aucun problème" avec les policiers gare de l'Est. Des policiers que Nadine Morano était allée prévenir, mardi 14 octobre, de la présence d'une femme intégralement voilée dans l'enceinte de la gare, leur demandant d'intervenir afin de faire "respecter la loi" qui, répète-t-elle, "interdit de circuler sur l'espace public le visage masqué".

Mais voilà que France Bleu publie, mercredi 15 octobre, le rapport de police faisant état de "l'attitude extrêmement agressive" de l'eurodéputée à l'encontre des forces de l'ordre. Dans son rapport, l'agent de police raconte l'incident par le menu. "J'étais au niveau des toilettes, que j'ai quittées, entendant une voix féminine s'exprimant à haute voix, s'offusquant d'un voile intégral dans la gare", écrit-il. 

Il précise que Nadine Morano était "très énervée et a eu une attitude extrêmement agressive à notre encontre". L'agent lui demande alors de présenter une pièce d'identité "pour savoir, d'une part, à qui j'avais l'honneur, et d'autre part pour l'inscrire sur le registre d'accueil du public." Et voilà la réaction de l'eurodéputée, selon la version du policier :

"

Comment ?!! Vous ne me connaissez pas ?!! C'est incroyable !! Vous ne regardez jamais la télé ?! Je suis ministre ! Je suis député madame MORANO...

"

L'intéressée lui tend alors son passeport. Le policier décrit une Nadine Morano "aveuglée par ses exigences" à laquelle les forces de l'ordre ont "tenté d'expliquer, sans y parvenir, que sa demande ne présentait aucun caractère d'urgence immédiat et qu'en l'occurrence, nous ne parlions là que d'une infraction contraventionnelle."

Voici le rapport publié par France Bleu en intégralité :

  morano-police-FranceBleu.pdf

Contactée par Le Lab, l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy n'a à l'heure actuelle pas répondu à nos sollicitations.

France Bleu a publié mardi un article intitulé "Nadine Morano fait un scandale Gare de l'Est", relatant cet incident avec les policiers. Le Lab l'avait relayé dans le corps d'un article consacré à sa "rencontre" avec une femme voilée, ainsi que dans un tweet. Ulcérée, l'eurodéputée nous avait alors assuré qu'il n'y avait pas eu d'altercation avec la police :

"

C'est faux, c'est ridicule. Comme si je me disais : "Oulah, ils ont intérêt à me reconnaître". Je n'y suis pas allée en pensant : "Je suis Nadine Morano", mais pour signaler un problème et leur demander d'intervenir. L'un des policiers est allé prévenir sa hiérarchie, l'autre est venu me rejoindre sur le quai. Il m'a demandé s'il pouvait vérifier mon nom, je lui ai montré mon passeport.



Il n'y a eu aucun problème avec eux, ils ne sont évidemment responsables de rien. Pourquoi voulez-vous que je m'énerve ? Je viens de mon plein gré signaler un problème.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus