Valérie Debord : "Sarkozy va prendre le parti puis il les retournera tous"

Publié à 07h20, le 10 juillet 2014 , Modifié à 07h20, le 10 juillet 2014

Valérie Debord : "Sarkozy va prendre le parti puis il les retournera tous"
© Maxppp.

GUERRE DES CHEFS - Qui veut du retour de Nicolas Sarkozy ? La gauche, peut-être, qui estime qu’un retour de l’ex faciliterait sa campagne pour 2017. Mais de moins en moins d’élus du côté de l'UMP, embourbé dans l'affaire Bygmalion qui touche à la campagne présidentielle de 2017. Et notamment chez les parlementaires.

"Aucune importance", rétorque la sarkozyste Valérie Debord à Libération de ce jeudi 10 juillet. Telle est la tactique de l’ancien président. Jouer la base de l’UMP contre son sommet. Et son triumvirat. Pour Valérie Debord, c’est bis repetita : Nicolas Sarkozy a déjà conquis l’UMP, en 2004, alors qu’il avait "les trois-quarts des députés contre lui". Donc pourquoi ne le referait-il pas ?

Alors, l’ancienne députée battue en 2012 de prédire :

"

Sarkozy va prendre le parti puis il les retournera tous.

"

Bruno le Maire et Hervé Mariton, candidats déclarés à la présidence du parti, même contre Nicolas Sarkozy, ne l’entendent pas de cette oreille alors que les bouches se décousent comme celle du député Jacques-Alain Bénisti qui assure que "Nicolas Sarkozy est malheureusement l’homme du passé".

A Libération, Bernard Debré ne dit pas autre chose. "Il veut se servir de l’UMP comme d’un bouclier", argue-t-il, avant d’ajouter :

"

On ne se laissera pas faire. Ça ne se passera pas aussi facilement.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus