Visite de parlementaires à Bachar al-Assad : Cambadélis veut sanctionner le député PS président du groupe d’amitié France-Syrie

Publié à 08h14, le 26 février 2015 , Modifié à 08h57, le 26 février 2015

Visite de parlementaires à Bachar al-Assad : Cambadélis veut sanctionner le député PS président du groupe d’amitié France-Syrie
© Joel SAGET/ AFP

SANCTIONS - Quatre parlementaires ont rencontré le président syrien Bachar al-Assad mercredi 25 février, contre l’avis du ministère des Affaires étrangères. Parmi ces quatre élus, le président socialiste du groupe d’amitié France-Syrie à l’Assemblée nationale, Gérard Bapt.

Un voyage officieux et "personnel" qui ne plaît guère. Le patron du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis "condamne totalement" cette initiative. Invité de RTL ce jeudi 26 février, le député de Paris a ainsi prévenu :

Je le condamne totalement. Bachar n’est pas un dictateur autoritaire, c’est un boucher. Donc j’ai écrit à Gérard Bapt, je le convoquerai et je prendrai des sanctions.

Et de préciser :

Je le déferrerai devant la haute autorité du Parti socialiste qui dira s’il a enfreint les statuts du parti.

 

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus