À la surprise générale, Marine Le Pen ne demande pas à Manuel Valls de démissionner

Publié à 20h37, le 29 mars 2015 , Modifié à 22h52, le 29 mars 2015

À la surprise générale, Marine Le Pen ne demande pas à Manuel Valls de démissionner
Marine Le Pen © Captures d'écran France 2

Si Manuel Valls est amer après l’annonce des résultats du second tour des départementales, Marine Le Pen, elle, est ra-vie. La présidente du Front national commente avec délice les succès des candidats frontistes et affirme que "le PS est laminé et disparaît de la carte dans de très nombreux départements". Elle ne précise pas, en revanche, si le FN a gagné un département

Mais, bien qu'en position de force après ce second tour, Marine Le Pen surprend un peu tout le monde. Comment ? En ne demandant pas la démission de Manuel Valls. Elle dit :

Je ne demande pas à Manuel Valls de démissionner car si l'on peut attendre des hommes d'État de partir avec honneur, les petits politiciens médiocres eux s'accrochent généralement malgré la sanction des urnes, incapables qu'ils sont de se mettre au niveau du peuple et de le respecter.

 

Voilà pour Manuel Valls et la gauche. La droite aussi en prend pour son grade. La présidente du FN affirme qu'elle est à présent "à la tête du seul mouvement d'opposition véritable au pouvoir en place, libre et indépendant". Elle ajoute :

 

La bipolarisation Front national – Rassemblement bleu marine contre l'UMPS se met doucement mais sûrement en place. Chaque jour désormais nous combattrons l'UMPS avec un seul objectif, très différent du leur : la vie politique française doit maintenant sortir des ornières politiciennes du PS et de l'UMP pour se concentrer sur l'intérêt du peuple français. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus