AAA : Les agences dictent leur loi

Publié à 17h07, le 06 décembre 2011 , Modifié à 11h44, le 07 décembre 2011

AAA : Les agences dictent leur loi
Une pièce d'un euro fondue. (Reuters)

TABLEAU DE BORD Depuis lundi soir, le risque de perte pour la France de son triple A est l'un des sujets privilégiés de discussion sur internet. Pour vous aider à vous y retrouver, le Lab fait le tour de de qu'il faut avoir lu ou vu sur cette menace brandie par les agences de notation. Ce sujet est actualisé tout au long de la journée.

  1. Décryptage : Standard and Poor's dicte ses réformes

    Sur liberation.fr

    Pour Libération, la publication quelques jours avant le sommet européen de la mise sous surveillance négative de 15 pays de la zone euro par Sandard and Poor's ne doit rien au hasard. L'agence veut peser sur les négociations et imposer ses idées. Dans son communiqué, Standard and Poor's livre même des "réformes clefs en main", explique le quotidien. 

    EXTRAIT 

    Dans sa dernière décision, l'agence va plus loin que le simple constat des blocages politiques, en désignant le chemin sur lequel elle souhaiterait voir s'engager les États. Certains passages de son communiqué font figure de programme de réforme "clef en main": "Pour les nations débitrices, [les réformes] impliqueront non seulement de plus importantes économies dans le secteur public, mais aussi des mesures pour renforcer les exportations et la flexibilité des marchés du travail, des biens et des services", écrit S&P, précisant par ailleurs que "l'austérité fiscale seule risque d'être contre-productive".

    Voir aussi ce sujet d'Euronews : la décision de Standard and Poor's est-elle politiquement motivée ? 

    Vous en voulez encore ? Lire cette analyse de La Tribune : Standard and Poor's, nouveau patron de la zone euro. 

  2. Fillon : pas de troisième plan de rigueur

    Sur le plateau de David Pujadas, le Premier ministre François Fillon est revenu sur la mise sous surveillance par Standard and Poor's de la France.

    • Pas de de nouveau plan de rigueur : "Nous faisons tout pour conserver notre triple A. Nous avons pris des engagements en ce sens vis-à-vis de l'Europe. Mais le gouvernement ne prendra pas de mesures qui iront à l'encontre de la croissance : il n'y aura pas de troisième plan de rigueur"
    • Il n'y a pas de gagnant ou de perdant dans les négociations franco-allemandes : "Il ne s'agit pas de compter les points entre la France et l'Allemagne, il s'agit de sauver l'euro. Il n'y a pas une discipline allemande et une discipline française. Nous sommes depuis 2010 dans une phase de rigueur, de discipline budgétaire."
    • Augmentation du prix du gaz : "Je ne peux pas me résoudre à une augmentation de 10 % du prix du gaz au mois de janvier. C'est excessif. Je souhaite qu'elle soit limitée à moins de la moitié de ce taux."
    • BONUS : François Fillon "écoute beaucoup de rock". Le Premier ministre a répondu qu'il aimait le rock à David Pujadas qui lui a demandé s'il préférait le rock ou la musique classique pour faire la promotion d'un programme diffusé après le JT. 
  3. Un peu d'espoir : Fitch conserve notre AAA

    Sur Le Figaro

    Quand l'une dit blanc, l'autre dit noir. L'agence de notation Fitch a estimé mardi que la France pouvait conserver son AAA "mais que sa capacité à absorber d'autre chocs est épuisée". Maria Malas-Mroueh, analyste principale de Fitch, s'est exprimée mardi, rapporte Le Figaro.

    EXTRAIT 

    Le gouvernement a pris des décisions importantes pour renforcer la crédiblité de ses plans de consolidation budgétaire et le statut AAA de la France reste soutenu par des fondamentaux solides malgré la crise dans la zone euro

  4. Bon à savoir : qui détient la dette française ?

    Sur fr.reuters.com

    L'agence Reuters publie une liste des plus gros détenteurs de la dette nationale. Hors banques centrales, voici les cinq créanciers les plus importants de la dette souveraine française :

    1. AXA Investment Managers Paris
    2. Allianz Global Investors France SA
    3. MMA Finance    
    4. CM-CIC Asset Management    
    5. BNP Paribas Asset Management SAS

    La suite de cette liste est disponible sur le site de l'agence

  5. Documents : les communiqués officiels

    Le communiqué de Standard & Poor's : 

    La mise sous surveillance est provoquée par nos inquiétudes quant aux répercussions potentielles sur la France de ce que nous voyons comme une aggravation des problèmes politiques, financiers et monétaires au sein de la zone euro.

    Le communiqué complet : 

    Le communiqué conjoint franco-allemand :

    La France et l'Allemagne prennent note de la perspective de réexamen par Standard and Poor's de la notation de plusieurs Etats membres de la zone euro.

    La France et l'Allemagne réaffirment que les propositions formulées aujourd'hui conjointement permettront de renforcer la gouvernance de la zone euro afin de rétablir la stabilité, la compétitivité et la croissance.

    La France et l'Allemagne, pleinement solidaires, confirment leur volonté de prendre toutes les décisions nécessaires, en lien avec leurs partenaires et les institutions européennes pour assurer la stabilité de la zone euro.

  6. Comprendre : ça veut dire quoi perdre le AAA ?

    Sur francetv.fr

    Jusqu'à il y a quelques semaines, AAA renvoyait plus à l'andouillette qu'à la dette souveraine... Aujourd'hui, on sait davantage ce qu'est une note d'agence, mais il est toujours difficile de s'en sortir au milieu de concepts économiques complexes. 

    Pour mieux comprendre, France Télévisions a publié un article très pédagogique répondant clairement à des questions précises. 

    EXTRAIT :

    Dégrader une note, ça veut dire quoi ?
    AAA, AA , BB, ces lettres sont des indicateurs destinés à renseigner les professionnels sur le niveau de confiance qu'ils peuvent avoir dans un pays auquel ils prêtent de l'argent, sous forme d'obligation. Plus la note est bonne, plus le taux auquel ce pays peut emprunter de l'argent sur les marchés est avantageux. 

    Sur le site de 20minutes, Norbert Gaillard, spécialiste des agences de notation, estime dans une interview que le AAA ne tient plus qu'à un fil. 

    EXTRAIT 

    Qu’est-ce qui permettrait à la France de sauver sa note?

    Beaucoup devra être fait lors du sommet européen de cette fin de semaine pour éviter la dégradation. Cela passe par un rôle plus actif de la BCE, ce que les Français défendent mais que l’Allemagne refuse. Il faudrait aussi arriver à un grand accord sur ce que sera le fonctionnement de l’Union européenne et de la zone euro dans les mois et les années à venir. S&P insiste beaucoup sur le blocage politique au niveau européen.

  7. Pour en rire : la solution de Groland

    Pour Groland, émission humoristique de Canal, il y a une solution simple pour que la France conserve son AAA...

    Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

    Groland.con du 3/12/11 - Comment conserver notre triple AAA

     Le Lab remercie @titom d'avoir posté ce lien sur son compte Twitter !

  8. Cet article se construit avec vous !

    Vous avec un lien, une vidéo, ou un avis sur le sujet ? N'hésitez pas à le partager avec nous. Nous mettrons à jour la page. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus