Ancien président de l'UMP, Jean-François Copé révèle ne pas avoir voté pour la présidence de LR

Publié à 19h33, le 10 décembre 2017 , Modifié à 20h02, le 10 décembre 2017

Ancien président de l'UMP, Jean-François Copé révèle ne pas avoir voté pour la présidence de LR
© Montage le Lab via BFMTV

#NOTINMYNAME - Jean-François Copé trouverait-il que les votes pour la présidence du parti de droite, c'était mieux avant ? Laurent Wauquiez (qu'il n'apprécie guère) ultra-favori, le scrutin de ce dimanche 10 décembre était selon lui "sans enjeu". Tellement que lui-même, pourtant ancien président de l'UMP de fin 2012 à mi-2014 et donc profondément attaché à la vie de son parti, n'a pas voté pour choisir le nouveau patron de LR. Il faut dire qu'il était contre l'organisation de cette élection, si tôt après la déflagration de la présidentielle et la défaite aux législatives.

Sur BFMTV à environ une heure de l'annonce des résultats du premier (et seul ?) tour de cette élection, "JFC" explique donc ne pas faire partie des presque 90.000 adhérents LR qui ont d'ores et déjà voté, selon le décompte de la Haute autorité du parti fait à 17h :

Non j'ai pas voté, tout simplement parce que j'ai considéré que cette élection n'avait aucun enjeu, et on va voter quand il y a un enjeu. Et ça n'est faire injure à aucun des candidats en présence que de considérer que les jeux sont faits depuis le début et que tout le monde sait qu'évidemment, Laurent Wauquiez va gagner. [...]

"En vérité, il n'y a pas eu de débat de fond", déplore-t-il en mentionnant les grands absents de cette élection, "Valérie Pécresse ou Xavier Bertrand ou d'autres", qui ont préféré ne pas "infliger encore une bagarre interne devant les militants". Il estime par ailleurs que la droite n'a pas suffisamment fait l'inventaire de sa déconfiture en 2017. Et de glisser un bon vieux tacle à sa famille : "Le nombre de militants est très faible..." 

Mais son non-vote n'est pas nécessairement un acte de défiance envers Laurent Wauquiez, précise un Jean-François Copé à la prudence de sioux :

Je n'ai pas eu non plus envie de marquer une différence quelconque en disant : 'Je vais voter pour l'un des deux autres candidats.'

#



À LIRE SUR LE LAB :

L'élection à la présidence de LR est déjà un succès (en ce qui concerne la participation)

Des élus LR s’insurgent de l’utilisation de l’écriture inclusive sur le site du vote pour la présidence

Du rab sur le Lab

PlusPlus