Anne Hidalgo déclare sa flamme au PSG et trouve la sanction de Leonardo "très très sévère"

Publié à 08h39, le 31 mai 2013 , Modifié à 08h39, le 31 mai 2013

Anne Hidalgo déclare sa flamme au PSG et trouve la sanction de Leonardo "très très sévère"
Anne Hidalgo sur i>Télé. (Capture d'écran)

FAN DE - Le PSG est un argument et un élément important pour qui veut briguer la mairie de Paris. Sur Twitter ou en tribune, les élus parisiens ont tous plus ou moins marqué le coup du titre de champion de France de Ligue 1 du club de la capitale et de sa saison réussie.

S’emparer de la thématique PSG est donc primordial pour qui postule aux prochaines municipales de 2014. Invitée de la matinale d’i>Télé ce 31 mai, Anne Hidalgo, candidate officielle du PS, était ainsi interrogé pour savoir si la ville prendrait ses distances avec le club qatari si elle succédait à Bertrand Delanoë.

La réponse fuse, en mode "supporter" :

Pas du tout. Le PSG c’est le club parisien. Moi je soutiens ce club. Ils ont investi massivement dans ce club qui est aujourd’hui champion.

Ce club sera sans doute l’an prochain, je l’espère, bien placé dans la Ligue des champions. Moi je soutiens mon club, le PSG.

Relancé sur la sanction infligée à Leornardo, le directeur sportif brésilien du club parisien, suspendu 9 mois pour avoir bousculé un arbitre, l’héritière de Bertrand Delanoë prend des pincettes. Et défend le manageur parisien :

Bien sur, il faut donner l’exemple et là, l’exemple n’a pas été donné.

Mais je trouve la sanction très sévère, très très sévère.

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus