Après s'être fait tancer par Michel Onfray, Alain Juppé promet de lire le Coran

Publié à 20h31, le 25 mars 2015 , Modifié à 21h30, le 25 mars 2015

Après s'être fait tancer par Michel Onfray, Alain Juppé promet de lire le Coran
Alain Juppé et Michel Onfray sur le plateau du "Grand Journal" © Captures d'écran Canal+

Alain Juppé le répète : Oui, l'islam est compatible avec la République. Le candidat à la primaire de la droite en 2016 le redit ce mercredi 25 mars sur le plateau du Grand Journal de Canal+.

Dénonçant l'"obscurantisme", le "fanatisme" et une "interprétation littérale de cette religion du Coran", le maire de Bordeaux affirme :

"

Aujourd'hui, on est confronté à un problème majeur qui est considérable : est-ce qu'on fait oui ou non l'hypothèse que l'islam est compatible avec la République ? Moi je ne peux pas répondre 'non' à cette question. Je dis 'oui'. Parce que si on répond 'non', ça veut dire qu'il y a 5 millions de Français qui doivent aller ailleurs. Ça n'a pas de sens.

 

"

Et Alain Juppé de joindre le geste à la parole en dégainant un document de la Fondapol, l'association du politologue Dominique Reynié. "C'est un livre sur les femmes et le Coran. Ils expliquent - moi je ne l'ai pas lu le Coran, je ne sais pas s'ils disent vrai ou pas - et bien,  ils expliquent que rien dans le texte du Coran ne justifie l'inégalité entre les hommes et les femmes. Voilà, c'est ça qu'il faut essayer", ajoute l'ancien Premier ministre.

De cette démonstration, Michel Onfray retient l'aveu d'Alain Juppé : le maire de Bordeaux n'a jamais lu le Coran. Également invité du Grand Journal, le philosophe, qui d'habitude se prend plutôt la tête avec Manuel Valls, tance son voisin de table :

"

-          Michel Onfray : Si vous permettez, je trouve grave que vous n'ayez pas lu le Coran.



-          Alain Juppé : Oui c'est vrai.



-          Michel Onfray : Très grave. 



-          Alain Juppé : J'en ai lu des extraits mais c'est vrai.



-          Michel Onfray : Vous faites partie des gens qui pourraient être président de la République. C'est extrêmement important.



-          Alain Juppé : Il y a encore deux ans.



-          Michel Onfray : […] Je trouve qu'aujourd'hui, se permettre d'avoir des avis sur l'islam sans avoir lu le Coran, d'avoir des avis sur l'islam sans avoir lu les hadiths du Prophète, d'avoir des avis sur l'islam sans avoir lu une biographie du Prophète, c'est comme parler d'un film qu'on n'a pas vu…

"

Et Michel Onfray de demander comment peut-on dire que l'islam est compatible avec la République si on n'a pas lu le Coran. Du coup, Alain Juppé s'engage à lire le texte saint de l'islam. Il dit :

"

Je vais le lire intégralement. Je vais vous dire, j'ai essayé et je n'y suis pas arrivé, parce qu'en réalité, c'est illisible...

 

"

Un instant isolé par le Lab et à revoir en vidéo ci-dessous : 


Du rab sur le Lab

PlusPlus