Pour Alain Juppé, il y a une grande différence entre lui et Nicolas Sarkozy : l'humour

Publié à 19h50, le 25 mars 2015 , Modifié à 19h50, le 25 mars 2015

Pour Alain Juppé, il y a une grande différence entre lui et Nicolas Sarkozy : l'humour
Alain Juppé © Captures d'écran Canal+

LOL - On ne dirait pas comme ça, mais Alain Juppé est un gros déconneur. Le déjà-déclaré candidat à la primaire UMP compte même en faire un argument contre Nicolas Sarkozy.

Invité du Grand Journal de Canal+ ce mercredi 25 mars, l'ancien Premier ministre a réagi aux mots prêtés au président de l'UMP le concernant. Cité par Le Canard Enchaîné, Nicolas Sarkozy s'est bien amusé du score un peu faible de l'Union des droites en Gironde, au premier tour des départementales. "C'est dommage ce qui lui arrive. Je vais sans doute être obligé d'aller en Gironde pour le soutenir, a commenté l'ex-chef de l'État. En 2017, il aura du mal à passer pour le gendre idéal, à 72 ans. En tous cas, notre victoire va faire taire les critiques. Il va y en avoir moins qui vont croire en Juppé."

Une double attaque sur l'âge et la popularité d'Alain Juppé auquel l'intéressé a répondu comme ceci :

Nicolas [Sarkozy] a une différence avec moi c'est que lui n'a jamais eu le Prix de l'humour politique. Il ne l'a pas encore mérité. Ça va peut-être venir.

 

Cet expert en petites blagues s'est en effet vu décerner, en septembre dernier, le Grand prix de l'humour politique 2014. Le maire de Bordeaux voyait ainsi récompensée sa sortie dans Libération : "En politique, on n'est jamais fini. Regardez-moi !"

Du coup, c'est avec un regard aiguisé qu'Alain Juppé juge la remarque de Nicolas Sarkozy. "C'est de l'humour, au quatrième degré peut-être", note-t-il simplement.

Mais il préfère très certainement son humour à lui. Et le prouve en délivrant une petit blagounette à propos de… Lionel Jospin. Alors que sont diffusées des images de la passation de pouvoir entre les deux hommes, à Matignon, en 1997, Alain Juppé lance :

 

On dit que je suis froid. Ce n'est pas au contact de Lionel Jospin que je me suis réchauffé

Du rab sur le Lab

PlusPlus