Borloo lit l’avenir dans le marc de café…

Publié à 15h09, le 05 décembre 2011 , Modifié à 19h36, le 06 décembre 2011

Borloo lit l’avenir dans le marc de café…
Jean-Louis Borloo, à Marseille, le 3 décembre. (Maxppp)

D’après Jean-Louis Borloo, le ticket d’accès au second tour de la présidentielle se gagne à… 26%. Notre blogueur Guy Birenbaum se demande comment l’ancien ministre parvient à ce chiffre "magique"…

  1. 26% ou rien !

    Depuis quelques jours Jean-Louis Borloo est réapparu. Il vient promouvoir son livre (Libre et engagé) sur tous les plateaux de télévision et de radio. L’homme qui a renoncé à se présenter à l’élection présidentielle donne partout la même explication de son "refus" personnel de l’obstacle électoral. Selon lui, il l’a notamment expliqué ce lundi matin sur Europe 1 "l'accès au deuxième tour va se faire à 26%".

    Voir la vidéo ci-dessous

    Pas à 27%. Pas à 25 % non plus. Non... À 26%. L’analyse ultra-précise, répétée ce midi-même au micro de RMC, avec encore exactement le même chiffre est étonnante. N’ayant personnellement nulle capacité pour la divination et un sens du pronostic très limité, je ne m’aventurerai pas à contester le chiffre magique de Jean-Louis Borloo.

    En revanche l’histoire électorale, elle, ne ment pas. Surtout a posteriori. Lorsque l’on consulte les résultats de toutes les présidentielles de la Ve République depuis 1965, on s’aperçoit que ces fameux 26% ne correspondent (à peu de choses près) qu’à deux élections sur huit.

    C’est d’abord François Mitterrand en 1981 qui atteint 25,85% des suffrages exprimés avant d’être élu au second tour. C’est ensuite Ségolène Royal, en 2007 qui culmine elle à 25,87% des suffrages exprimés avant d’être battue au second tour.

    Je ne sais pas quel scénario entre ces deux-là, Jean-Louis Borloo prévoit. Mais je me demande comment, sans savoir combien il y aura de candidats, ni qui sera réellement candidat et sans aucune idée de la participation électorale - sans parler des multiples accidents de campagne qui peuvent arriver… - Jean-Louis Borloo peut parier sur ce "ticket d’accès" à 26%. Et s’en servir, surtout, pour justifier son retrait... Il sera amusant de lui poser la question le soir du premier tour, résultats en main.

  2. Cet article se construit avec vous !

    Vous avez repéré un article, une video ou un document qui pourraient nous aider à construire ce sujet ? N'hésitez-pas à nous le faire savoir et collez votre lien dans les commentaires.

Du rab sur le Lab

PlusPlus