Larmes de politiques

Publié à 14h52, le 05 décembre 2011 , Modifié à 01h03, le 07 décembre 2011

Larmes de politiques
Elsa Fornero à Rome, le 4 décembre 2011 (Maxppp)

Dimanche, des sanglots dans la voix, la ministre italienne des Affaires sociales, Elsa Fornero, a présenté aux journalistes le plan de rigueur draconien adopté pour son pays. En France, quelques semaines plus tôt, Ségolène Royal avait fondu en larmes après son élimination de la primaire socialiste. En dix vidéos, le Lab revient sur ces politiques submergés par l'émotion...

  1. Plan de rigueur italien : du sang et des larmes

    Sur Rai News

    L'annonce du plan de rigueur italien a été marquée dimanche par les larmes d'Elsa Fornero, la ministre des affaires sociales. 

    Expliquant à quel point le durcissement du système actuel lui avait "coûté psychologiquement", la responsable de 63 ans, novice en politique, a expliqué que le terme de "sacrifices" lui était "resté en travers de la gorge", rapporte Le Monde.

  2. Primaire PS : la déception Royal

    Sur WAT TV

    Segolène Royal n'a su retenir son émotion devant les journalistes, le soir de sa défaite au premier tour de la primaire socialiste, le 9 octobre dernier.

  3. Pacs : Boutin à bout de nerfs

    Sur INA

    Décembre 1998, Assemblée nationale. Le Premier ministre Lionel Jospin dénonce "l’obstination dans l’obstruction" de l’opposition et s’en prend, sans la nommer, à Christine Boutin, qu’il qualifie de "marginale et outrancière dans ses propos". La députée fond en larmes sur son pupitre.

    Toujours en 1998, à la fin de son plaidoyer, un trémolo dans la voix, Roselyne Bachelot, la seule députée (RPR) de droite à défendre le Pacs, craque, elle aussi.

  4. Jospin craque devant des militants socialistes

    Sur France 2

    Le 26 aaoût 2006, à La Rochelle, Lionel Jospin revient devant les siens sur le séisme du 21 avril 2002. A la question d'une jeune militante concernant les raisons de son retrait soudain, l'ancien Premier ministre ne parvient pas à cacher son trouble. Sa voix se casse et ses yeux s'embuent.

    Vidéo France 2 postée sur Dailymotion par Julien.

  5. Législatives 2002 : l'amertume d'Aubry

    Sur ina.fr

    Juin 2002, Martine Aubry vient de perdre les élections législatives dans le Nord. Elle peine à retenir ses larmes devant les journalistes.

  6. Les douloureux souvenirs de Giscard

    Sur INA

    Printemps 1994, Valéry Giscard d'Estaing n'approuve pas la décision de faire défiler des soldats allemands de l'Eurocorps le 14 juillet sur les Champs-Elysées. Pour l'ancien président, le souvenir de l'Occupation reste encore trop vivace : "Excusez-moi, ça m'émeut encore aujourd'hui", se justifie-t-il sur le plateau du 20 Heures de France 2.

  7. Municipales 2001 : Guigou, la gorge nouée

    Sur INA

    En 2001, Elisabeth Guigou est candidate à la mairie d’Avignon (Vaucluse). Mais le 18 mars, la socialiste perd au second tour face à la sortante Marie-Josée Roig. L'ex-ministre de la Justice se montre alors extrêmement émue au moment de commenter sa défaite à la télévision.

  8. Fillon pleure Séguin

    Sur Dailymotion

    Fillon hommage à P.Séguinpar FrancoisFillon

    Le 7 janvier 2010, François Fillon est ému aux larmes lors de la conférence de presse organisée à l’Hôtel Matignon en hommage à son "mentor" Philippe Seguin, décédé la nuit précédente.

  9. Laguiller, le vernis craque

    Sur INA

    Mars 2002, à l’évocation de Pierre Bois, figure emblématique de Lutte Ouvrière, décédé quelques semaines plus tôt, Arlette Laguiller ne peut cacher son émotion.

  10. Tapie, les larmes de la colère

    Sur LCI

    Septembre 2008, devant les députés de la commisssion des Finances, Bernard Tapie explique que son honneur et son nom ont été salis. Après de longues minutes d'explications, des larmes de colère viennent ponctuer l'emportement de l'homme d'affaires.

  11. Cet article se construit avec vous !

    Vous avez repéré les larmes d'une personnalité politique dans une vidéo ? Envoyez-nous vos liens et nous les intégrerons dans le sujet.

Du rab sur le Lab

PlusPlus