"C’est un désastre" : le SMS de Jean-François Copé à Brice Hortefeux après le premier tour des régionales

Publié à 07h28, le 09 décembre 2015 , Modifié à 17h05, le 09 décembre 2015

"C’est un désastre" : le SMS de Jean-François Copé à Brice Hortefeux après le premier tour des régionales

Mais il est où Jean-François Copé ? Pas là. Enfin, pas sur le terrain médiatique, dont il n’a pas encore achevé sa cure d’abstinence, ni même sur son blog. L’ancien président controversé de l’UMP n’a donc pas encore réagi officiellement aux résultats du premier tour des élections régionales.

Cependant, on apprend que le député-maire de Meaux, qui rêve toujours de participer à la primaire et s’apprête à publier un livre début 2016, a jugé catastrophiques les résultats de la droite, plus aussi certaine de connaître une vague bleu avec la montée du FN, qui devance les candidats LR dans pas moins de six régions.

Selon Paris-Match, Jean-François Copé a ainsi livré son premier diagnostic via un SMS envoyé à Brice Hortefeux. Un destinataire pas anodin puisqu’il s’agit du bras droit de Nicolas Sarkozy. Le contenu du texto, limpide et concis :

"

C’est un désastre.

"

Sous-entend-il, en envoyant ce message, que c’est un peu la faute de Nicolas Sarkozy si le FN est si haut et la droite en ballottage pas toujours favorable ? Jean-François Copé livre alors un peu plus de sa pensée, toujours selon l’hebdomadaire, auprès d’un "parlementaire proche du chef des Républicains". Un verdict cruel pour Nicolas Sarkozy. "JFC" estime ainsi :

"

Je te l’avais dit. Il (Nicolas Sarkozy, ndlr) nous conduira droit dans le mur !

"

Si LR tente de mettre ses divisions en sourdine le temps de la campagne d’entre-deux-tours, la trêve ne durera pas éternellement. Et les règlements de compte pourraient intervenir dès le soir du second tour, d'autant plus que Nicolas Sarkozy s'est ouvert à l'idée d'un débat post-régionales sur la ligne politique de LR. Sur fond de primaire bien sûr.

Du rab sur le Lab

PlusPlus