Christian Jacob n'utilise pas Twitter, incapable de fournir des "réponses politiques en 140 signes"

Publié à 16h05, le 01 novembre 2013 , Modifié à 16h07, le 01 novembre 2013

Christian Jacob n'utilise pas Twitter, incapable de fournir des "réponses politiques en 140 signes"

TROP PEU POUR MOI - Christian Jacob, chef de file des députés UMP, ne veut PAS tweeter. Interrogé par Bruno Jeudy et Caroline Vigoureux du JDD, Christian Jacob explique pourquoi il n'ouvrira pas de compte Twitter :

J'ai jamais voulu en avoir et je pense que je n'en aurai jamais, même s'il faut toujours être prudent quand on dit 'jamais'.

Je pense qu'on apporte pas des réponses politiques en 140 signes. Tout cela demande du temps et de la profondeur.

Et je vois bien l'intérêt de la réactivité immédiate, mais ça n'est pas comme ça qu'on construit des solutions politiques solides et durables

Les politiques ont-ils à perdre dans l'usage de Twitter ? "Je pense en tout cas qu'on n'y gagne pas", répond ce proche de Jean-François Copé.

Voir la vidéo, à 10'30 :

Le député UMP de Seine-et-Marne ne condamne pas pour autant ses collègues férus du réseau social. En mars dernier et lors des débats sur le mariage gay, Christian Jacob avait assuré au Lab que Twitter permet de toucher un public différent :

La réalité, c’est que l’on touche un public qu’on ne toucherait pas autrement. Je ne suis pas un fana, je n’utilise pas Twitter mais j’ai conscience que ça fait partie des choses maintenant et qu’il y a un public, captif, réactif, qu’on ne touche pas ailleurs. Après, chacun exerce son mandat comme il le conçoit.

Du rab sur le Lab

PlusPlus