Cinq choses à savoir sur Nathalie Kosciuzko-Morizet

Publié à 14h20, le 15 février 2012 , Modifié à 18h17, le 15 février 2012

Cinq choses à savoir sur Nathalie Kosciuzko-Morizet
Nathalie Kosciuzko-Morizet le 13 octobre 2011 à Perpignan (Maxppp).

"Belle et brillante", comme le disait l’AFP, la nouvelle porte-parole de Nicolas Sarkozy ?

En tout cas, Nathalie Kosciuzko-Morizet fait de plus en plus parler d’elle. A 38 ans, la ministre de l’écologie défend bec et ongle le futur candidat à l’élection présidentielle. Voici quelques éléments de parcours de celle qui représente le courant "chic" de l’UMP.

  1. Une ascendance prestigieuse

    Sur geneanet

    Nathalie Kosciusko-Morizet est descendante d’une longue lignée polonaise, qui comprend Andrzej Tadeusz Kosciusko, général polonais qui a combattu lors de la guerre d’indépendance des Etats-Unis, aux côtés de Washington et sert l’armée américaine de 1776 à 1783. Il a ensuite dirigé le soulèvement contre la Russie en 1794.

  2. Twitteuse locomotive de l’UMP

    Sur Twitter

    Un brin geek, Nathalie Kosciusko-Morizet est une grande adepte de Twitter. Avec presque 118 000 followers, elle est la femme politique la plus suivie en France. C’est elle qui mène la barque de l’UMP sur la toile, en restant très active sur les réseaux sociaux, sans être moquée comme Nadine Morano.

  3. Pas toujours bien vue dans son parti

    Sur Le Monde

    La porte-parole de Nicolas Sarkozy ne met malheureusement pas tout le monde d’accord au sein de l’UMP. Elle n’hésitera pas à l’ouvrir en fustigeant "le concours de lâcheté et d'inélégance" de Jean-Louis Borloo et Jean-François Copé sur son soutien à José Bové dans sa lutte contre les OGM. Elle sera ensuite nommée secrétaire d’Etat à l’économie numérique, fonction vécue comme une punition.

  4. Madame écologie de Sarkozy

    Sur Huffington Post

    Actuellement ministre de l’écologie, elle a commencé comme secrétaire d’Etat au ministère de l’environnement au début du mandat de Nicolas Sarkozy. S’occupant de la charte sur l’environnement, elle sympathisera avec les verts au grand dam de sa famille politique. Un épisode marquant de cette période, elle fera la bise à José Bové en janvier 2008, ce qui lui attirera les foudres de Nicolas Sarkozy.

  5. Frère fondateur de PriceMinister

    Son frère, Pierre, est aussi connu pour être l’un des co-fondateurs du site de vente en ligne priceminister. En 2010, le site est racheté par Rakuten (entreprise japonaise). Il en reste toutefois le PDG.

Du rab sur le Lab

PlusPlus